Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 09:36
 

 

Dans l’état actuel de la crise du capitalisme, le chômage a atteint un niveau record, de plus en plus de personne se rendent compte de la casse terrible à laquelle ce système nous mène. Face à la dégradation de la situation, les travailleurs et travailleuses luttent pour défendre leurs droits.

Cela commence à faire peur au gouvernement qui, soucieux de défendre la propriété privé des moyens de production, emploie la force pour maintenir ce système où la majeur partie travaille pour les profits de la minorité. Nul doute que la répression va entrainer un renforcement de l’Etat policier et s’amplifier contre les ouvriers en lutte, dans les quartiers populaires, les universités, etc.

Cette évolution est l’illustration de la montée d’une nouvelle forme de fascisme.

Face à ces attaques, la volonté de lutte des Goodyear qui ont combattu les forces de répression montre bien qu’à la force on ne peut qu’opposer la force.

Nous devons forger nos outils pour mener la lutte de classe jusqu’au bout :
  • Une organisation syndicale qui défendra nos intérêts de classe contre l’Etat bourgeois, le patronat et les conciliateurs.
  • Une direction politique qui se bat pour un changement radical de société.

Notre stratégie de lutte est :

  • Elargir et amplifier sur tout le territoire la défense de nos droits légitimes.
  • Etablir un rapport de force qui fasse reculer l’Etat capitaliste et son appareil répressif.
Puis passer à l’offensive pour en finir avec ce système et enlever l’appareil de production à la bourgeoisie capitaliste, pour que la classe ouvrière prenne en main la direction de l’économie et bâtisse une société nouvelle au service des besoins du peuple.

Rencontre publique
Samedi 20 avril 2013
à 15h45 au CICP
21 ter rue voltaire - métro rue des Boulets (ligne 9) - Paris
Avec la présence d'ouvriers grévistes de PSA Aulnay
Front Révolutionnaire Anticapitaliste/Antifasciste et Populaire
lacausedupeuple[at]gmail.com
lacausedupeuple.blogspot.fr
PC maoïste de France 
drapeaurouge[at]yahoo.fr 
drapeaurouge.over-blog.com
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 20:37

Samedi matin dernier, 23 février 2013, malgré le froid glacial, nous avons rendu hommage à Pierre Overney, assassiné par Tramoni devant l'usine Renault Billancourt le 26 février 1972 (voir Hommage à Pierre Overney).

Quelques interventions ont rappelé que cette commémoration n'est pas tournée vers le passé mais vers l'avenir et que le lien est fait entre la lutte d'hier, dans les années 70 autour de la Gauche Prolétarienne, et aujourd'hui avec les nombreuses luttes ouvrières se déroulant dans le contexte de crise.

Nous avons ensuite chanté le Chant des Nouveaux Partisans et l'Internationale.

Pierrot vit dans notre lutte !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 

 

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 23:30

https://csrinde.wordpress.com/2013/02/15/rencontre-les-luttes-populaires-en-inde/

 

les_luttes_populaires_inde

 

Les luttes populaires en Inde


L’Inde est un pays-continent regroupant près d’un cinquième de la population mondiale. Ses visées de domination du sous-continent asiatique et sa place grandissante au niveau international en font un pays dont le sort influence l’équilibre politique et économique du monde.


Présentée comme la « plus grande démocratie du monde », nous allons voir que la situation réelle est plus complexe qu’à première vue. Récemment mises en lumière par le soulèvement contre les violences faites aux femmes dont la sordide histoire de viol fut l’étincelle, de nombreuses luttes populaires traversent les divers Etats de l’Union menées par les paysans, ouvriers, étudiants, femmes, Dalits, Adivasis,…

 

La partie la plus avancées de ces luttes est un mouvement révolutionnaire présent sur plus d’un tiers du territoire et décrit par le premier ministre comme « la première menace pour la sécurité intérieure » : la Guerre Populaire dirigée par le Parti Communiste d’Inde (maoïste), communément appelés « Naxalites ».

 

L’Etat indien mène une grande offensive militaire contre son propre peuple et au profit des multinationales et des classes dirigeantes afin d’ « exterminer » cette vague grandissante.

 

La France n’est pas muette dans ce conflit où elle possède de nombreux intérêts économiques.

 

Cette rencontre sera l’occasion d’en savoir plus sur les luttes populaires en Inde grâce à la projection du documentaire « Les veines ouvertes du géant indien » et plusieurs interventions thématiques des membres du Comité de Soutien à la Révolution en Inde.

 

Au programme

  • Diffusion du documentaire «Les veines ouvertes du géant indien» sur l’offensive militaire du gouvernement indien au profit des grandes compagnies minières contre la Guerre Populaire dirigée par le Parti Communiste d’Inde (maoïste).
  • Interventions du Comité de Soutien à la Révolution en Inde :

- L’histoire des luttes populaires en Inde
- Le rôle des multinationales, en particulier de la France
- Les luttes des paysans
- La question des castes : les Dalits et les Adivasis
- Les luttes des femmes
- La question de l’oppression nationale et de l’expansionnisme indien
- L’offensive militaire du gouvernement indien : «Opération Green Hunt»

 

Rencontre organisée par :
Parti Communiste maoïste de France
drapeaurouge[at]yahoo.fr / drapeaurouge.over-blog.com

 

Rencontre animée par :
Comité de Soutien à la Révolution en Inde
csrinde[at]yahoo.fr / csrinde.wordpress.com

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 11:49

 

 



Après avoir célébré les 40 ans de la mort de Pierre Overney l’année dernière, nous appelons cette année à un rassemblement commémoratif au cimetière du Père Lachaise à Paris, le samedi 23 février 2013.

Dans la lignée de l’année dernière, il ne s’agit pas pour nous de ressasser le passé mais bien de reprendre l’héritage du mouvement révolutionnaire entre nos mains. Nous ne sommes pas nostalgiques. Parmi nous, les jeunes camarades n’auraient jamais entendu parler de la Gauche Prolétarienne, de l’histoire de Pierre Overney, si nos anciens n’avaient pas transmis leur mémoire. Aujourd’hui, nous avançons avec cet héritage que ni l’école ni les médias ne nous ont transmis.

L’assassinat de Pierre Overney par Tramoni devant l’usine de Renault Billancourt le 26 février 1972 a une résonnance particulière cette année avec les nombreuses fermetures d’usine annoncées et les luttes qui se développent en conséquence. A PSA Aulnay, où les ouvriers et ouvrières sont en grève et occupent leur usine, on parle d’un retour aux années noires avec des centaines de vigiles et de cadres venus de plusieurs sites pour jouer les gros bras et faire pression sur les non-grévistes.

Mais la résistance s’organise et la classe ouvrière commence à relever la tête et reprendre ses affaires en main, à Goodyear, PSA, Renault, Sanofi, Granlait, Pilpa, etc.

Mettre de côté notre histoire de lutte, notre histoire révolutionnaire, c’est isoler les luttes de résistance qui fleurissent partout où une usine ferme, où les violences policières sévissent, où les expulsions se poursuivent, où l’exploitation et la domination s’affirment encore plus fortement. Et cette histoire de la France révolutionnaire n’est pas, comme les partis bourgeois voudraient bien nous le faire croire, limitée à 1789. Notre histoire révolutionnaire est d’une part bien plus large que celle du territoire national car la classe ouvrière est une classe internationale ; d’autre part, elle reste encore à écrire, car la révolution reste à faire.

Pour cela, nous nous appuyons sur le glorieux héritage de la Commune de Paris, des grandes grèves de 36, de la résistance antifasciste, de mai 68 et de sa continuité au travers des mouvements tels que la Gauche Prolétarienne. Plus récemment, la lutte contre le CPE et la révolte des banlieues portent en eux les germes du mouvement général qui embrasera le pays.

Mais nous voyons aussi au-delà de nos frontières et regardons avec attention les mouvements révolutionnaires les plus avancés à l’heure actuelle : les Guerres Populaires dirigées par les Partis Communistes maoïstes. Qu’elles aient été importantes il y a quelques années, qu’elles grandissent encore ou se préparent, nos regards sont tournés vers le Pérou, la Turquie, le Népal, les Philippines, le Bhoutan, l’Afghanistan, l’Inde,…

Célébrer aujourd’hui la mémoire de Pierre Overney c’est avoir les deux pieds dans le présent, tout en portant sur nos épaules notre héritage, le regard tourné résolument vers l’avenir.


Rendez-vous le samedi 23 février 2013
 
11h
 
M°Père Lachaise - Paris
ligne 2 – Sortie 1

PC maoïste de France
drapeaurouge[at]yahoo.fr
drapeaurouge.over-blog.com

Front Révolutionnaire Anticapitaliste/Antifasciste et Populaire
lacausedupeuple[at]gmail.com
lacausedupeuple.blogspot.com
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 12:38

Le Comité de Soutien à la Révolution en Inde diffuse des T-shirts pour l’auto-financement de la campagne de soutien à la Guerre Populaire en Inde.

 

PAF : 10€ + 3,30€ de frais de port


Tailles dispos : S, M, L

 

A commander à csrinde[at]yahoo.fr

 

Plus d'infos sur https://csrinde.wordpress.com/

 

 

Quelques photos d'Allemagne :

 

 

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 11:18

  

16 mai : Appel à la mobilisation

Liberté pour Georges Abdallah !

Journée internationale d’action

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/205030527444844614/georges_abdallah.jpg

 

Tous à 18h00 devant le siège du PS :

10 rue de Solferino - métro : Solferino 

 

 

Texte d’appel du 16 mai

 


Mobilisons-nous le 16 mai, à l’occasion d’une journée internationale d’action, pour manifester notre solidarité envers le camarade Georges Abdallah, enfermé depuis 28 ans dans les geôles de l’état français.

Arrêté en 1984 par la police française suite à des actions de la résistance libanaise contre des diplomates sioniste et états-uniens, libérable depuis 1999, Georges Abdallah est un combattant contre la réaction ; l’impérialisme et le sionisme. Georges n’a jamais renié son engagement révolutionnaire pour le peuple libanais ; le peuple palestinien et les forces progressistes arabes.

Récemment, il a déposé une huitième demande de libération conditionnelle et    comme pour la précédente il est obligé de passer par la prison de Fresnes pour être soumis à un examen pour évaluer sa dangerosité… !!!!

Encore une fois le risque est que le camarade attende des mois une réponse.

La campagne électorale a démontré, si besoin était, l’absence de toute remise en cause de la place de l’état français dans l’OTAN et du rôle de l’impérialisme français dans les agressions criminelles en Afghanistan, en Libye et dans un proche avenir en Syrie et en Iran.

Sans oublier la complicité de l’état français dans la situation tragique du peuple palestinien, situation qui ne cesse de se dégrader du fait de l’occupation sioniste dans les bantoustans de Gaza et de Cisjordanie.

Seules les révoltes populaires comme celle actuellement  pourront anéantir les régimes arabes  réactionnaires corrompus à la solde de l’impérialisme, créer les bases d’une véritable libération politique, sociale et nationale.

Seul la solidarité organisée et la pression contre l’état français qui garde Georges comme otage dans ses geôles pourra le libérer.

 

 
Combattre l’impérialisme, le sionisme et la réaction arabe !

Abattre le capitalisme – construire la solidarité de classe

 

 

Secours Rouge arabe

http://alinkad.wordpress.com

secoursrouge.arabe@gmail.com

 

 

 

 

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 11:18


Ce samedi 25 février, le PC maoïste et la Cause du Peuple organisaient la journée d’hommage à Pierre Overney, 40 ans après son assassinat. Entre 60 et 70 personnes ont participé sur l’ensemble de la journée, avec de nombreux et nombreuses Camarades s’excusant de ne pouvoir être là. Des messages de solidarité nous sont parvenus des Camarades du PC maoïste d’Italie, du Parti Communiste de Ceylan (maoïste) [Sri Lanka], de la Fédération Nationale des Syndicats du Népal et du Monde Diplomatique Chili.









 La journée a commencé par un rassemblement au métro Père Lachaise suivi par une marche jusqu’à la tombe où Pierrot est enterré. Arrivés sur place, un Camarade a rappelé la lutte que menait Pierre Overney à Renault avec le Comité de Lutte d’Atelier.  Pierre Overney s’était fait viré quelques temps auparavant avec plusieurs Camarades et il revenait pour appeler à la manif antifasciste le soir même, 10 ans après le massacre de Charonne. Une équipe diffusait donc le tract (voir ci-dessous) à la porte Zola de l’usine de Renault Billancourt. C’est là que Tramoni, chef de la milice patronale a défié Pierrot et a tiré, l’abattant sur le coup. Ce même Tramoni qui fut abattu 5 ans plus tard, vengeant la mort du Camarade.

(Cliquez sur le tract pour l'agrandir)



 

La manif le soir même fut sauvagement réprimée et ne put avoir lieu que grâce à la ruse des militants qui avaient pu briser l’encerclement policier. 

Mais si par la suite la Gauche Prolétarienne fut auto-dissoute par ses chefs, le système d’exploitation et d’oppression lui s’est renforcé et a continué de plus belle. La nécessité d’aujourd’hui est donc de reprendre entre nos mains le combat que menait Pierre Overney. C’est notre façon de lui rendre hommage.




 Après quelques interventions de salut à la mémoire de Pierrot et de ce qu’il représentait, un jeune Camarade est intervenu.

Pour les jeunes générations qui n’ont pas vécu cette époque et qui ont appris cette histoire par une rencontre avec des « anciens » mais sûrement pas dans les livres d’histoire, Pierre Overney est le symbole d’une époque où la jeunesse s’est levée, prête au combat pour aller au-delà de mai 68. Dans ce cadre, la Gauche Prolétarienne est une inspiration, un exemple dont il faut s’imprégner tout en restant bien dans la réalité de notre époque. Il ne s’agit pas d’idéaliser cette organisation. Elle a eu des côtés très positifs comme l’esprit combatif et le lien très développé avec les masses en lutte mais elle a également eu des limites et des défauts. La GP n’est pas un diamant car la pureté n’existe nulle part. Cet hommage n’a donc pas pour but d’idéaliser le passé mais bien de s’en servir pour nos luttes actuelles et le futur que nous voulons construire.








 
Après avoir déposé des œillets rouges sur sa tombe, nous avons chanté le Chant des Nouveaux Partisans puis l’Internationale dont un Camarade nous fit partager le 7ème couplet.
Ouvre bien tes yeux, camarade
Et vois où sont les renégats;
Sors du brouillard, de cette rade,
Rejoins tes frères de combat !
Crie : À bas le révisionnisme,
À bas les mystificateurs !
Vive le marxisme-léninisme,
Notre idéal libérateur !



Le rassemblement  prit fin et les échanges informels se prolongèrent autour d’un verre porté en l’hommage de Pierrot et de toutes celles et ceux tombés au cours de la lutte ici et à travers le monde.
L’après-midi, une rencontre était prévue pour échanger autant sur le passé que sur le présent.

Il fut précisé au début de cette rencontre que l’objectif était d’amorcer l’analyse des expériences passées, et plus précisément de la Gauche Prolétarienne, afin d’en tirer les leçons pour aujourd’hui.

Ainsi, un Camarade précisa que le journal la Cause du Peuple d’aujourd’hui est un moyen d’entamer la construction d’un Front Révolutionnaire Antifasciste/Anticapitaliste et Populaire mais aussi de recueillir les idées justes au sein du peuple et de commencer à les synthétiser pour les généraliser, les populariser. Le FRAP va se développer petit à petit par la construction de Comités de Lutte, de Comités de Quartier, de Comités sur une question particulière (antifascisme, solidarité internationale, féminisme prolétarien,…), etc. en partant des préoccupations concrètes des gens et des nécessités que le mouvement rencontrera au cours de son développement.


Un jeune de la JCML se réclamant de Marx, Engels, Lénine et Staline a ensuite affirmé que la mort de Pierre Overney confirmait la théorie marxiste-léniniste de la lutte de deux classes antagonistes. Aujourd'hui, nous sommes dans une période plus calme que ces années là mais demain ? La répression sera bien plus violente contre les ouvriers s'ils ne se résignent pas à une baisse des salaires de 40% par exemple. Comment les diriger alors qu'aucun groupe aujourd'hui en France ne peut se prétendre être le parti. Le thème du débat devrait donc porter sur la question du parti.

Un Camarade a éclairci le sujet en rappelant que Marx et Engels ont posé les fondements de la théorie révolutionnaire du prolétariat dont le noyau central a été posé par Marx dans son analyse du Capital. Lénine, lui, a posé la deuxième pierre, celle de la révolution prolétarienne et de la prise du pouvoir par le prolétariat à l’époque de l’impérialisme, phase supérieure du capitalisme. Staline a poursuivi la construction du socialisme. Mao a enrichi la théorie prolétarienne, et ce dans plusieurs domaines.

Dans le domaine de la dialectique, il a identifié la loi de contradiction comme loi unique du mouvement et a développé le traitement différent des contradictions suivant que ces contradictions sont entre l’ennemi et nous ou au sein du peuple.

Dans le domaine économique, il a commencé à régler la contradiction entre la ville et la campagne, l’industrie et l’agriculture, par la création des communes populaires.

Dans le domaine militaire, il a enrichi la théorie et la pratique par la guerre populaire, qui n’est pas seulement une question militaire, mais avant une théorie politique appliquée à la question militaire, alliant la guerre de mouvement à la guerre de front, mais aussi à la constitution de bases d’appui, de zones libérées où s’exercent le pouvoir populaire.

Dans le domaine culturel, la Révolution Culturelle, révolution politique dans le Parti et l’appareil d’Etat pour que la dictature du prolétariat s’exerce, se renforce dans tous les domaines contre la nouvelle bourgeoisie qui se forme dans le Parti et dont l’objectif est la restauration du capitalisme.

C’est en prenant en compte toute l’expérience historique du prolétariat que nous pourrons de nouveau avancer sur la voie de la révolution, en recueillant l’avancée positive de la théorie et de la pratique et en en rejetant les aspects négatifs.

Pour cela nous avons besoin d’un Parti Communiste dont l’objectif est la prise du pouvoir par et pour le prolétariat comme classe révolutionnaire. Mais le Parti n’est pas suffisant. Pour regrouper l’ensemble des couches du peuple, il est nécessaire de développer le Front Révolutionnaire Anticapitaliste/Anticapitaliste et Populaire. Le front se forme d’une façon autonome de toute politique conciliatrice et s’édifie à travers la formation de comités de lutte dans les entreprises, de comités de quartiers, etc. Enfin, le peuple ne pourra vaincre sans former une organisation spéciale pour faire reculer la bourgeoisie et finir par la vaincre.

La bourgeoisie utilise différents moyens -politiques, économiques, culturels, policiers et militaires,…- une guerre multiforme contre le prolétariat. Ce dernier, s’il veut en finir avec le système, doit y répondre par une guerre multiforme, appelée guerre populaire.

En 1980, après la restauration du capitalisme en URSS à la fin des années 60  et en Chine après la  mort de Mao, la première guerre populaire a commencé au Pérou. Les partis se sont regroupés au sein du Mouvement Révolutionnaire Internationaliste en 1984. Depuis, la Guerre Populaire s’est développée aux Philippines, au Népal et aujourd’hui en Inde où elle se déroule sur un tiers du territoire. Le Mouvement Communiste International se réorganise aujourd’hui dans le monde entier, le maoïsme va de l’avant.

Un Camarade qui était chez Renault et travaillait avec Pierre Overney a ensuite présenté la situation à l’époque.

Le contexte d’alors conduisait régulièrement les maos à lutter, y compris physiquement, contre la CGT et le PC de l’époque. Mais il y avait des contradictions en leur sein. Par exemple, certains militants CGT qui avaient connu les grandes grèves de 36 restaient à la CGT par « protection » en quelque sorte. Le Camarade estime même que si le mouvement mao avait pu se présenter aux élections syndicales, ils auraient raflé la majorité des sièges.

Les principaux ennemis étaient donc la direction mais aussi les « bonzes » de la CGT et du PC. Il y avait des affrontements très souvent aux portes de l’usine et pour cela les maos bénéficiaient d’un soutien extérieur. Même Jean-Paul Sartre est venu diffuser des tracts.

A l’intérieur de l’usine, c’étaient surtout la CGT et la CFDT qui avaient le pouvoir. La question était alors de savoir comment faire pour obtenir un soutien plus important. C’est comme ça que l’idée de diffuser le film sur la guerre d’Algérie « Avoir 20 ans dans les Aurès » se développa. Après la projection, le soutien devint très important. Le slogan des vieux de chez Renault était devenu : « Quand les maos sont là, la saleté s’en va ! »

Malheureusement, après la dissolution, les militants se sont dispersés à droite à gauche.

Le Camarade a ensuite précisé que selon son opinion, le PC et la CGT de l’époque n’ont rien à voir avec le PC et la CGT d’aujourd’hui.

Après une question sur l’aide de l’ambassade de Chine, le même Camarade a précisé que la Gauche Prolétarienne n’a pas été aidée directement par la Chine. Un autre intervenant a précisé que certaines actions filmées étaient transmises à l’ambassade pour information et savoir ce qu’ils en pensaient mais que ça n’allait pas plus loin.

La proposition fut ensuite faite de se mobiliser pour qu’une rue ou une place prenne le nom de Pierre Overney.

Un Camarade a ensuite avancé que si l’idée était bonne, il fallait surtout trouver les moyens de consolider et développer le mouvement. L’idée peut s’inscrire dans la mobilisation pour faire passer le message que le passé serve le présent en précisant que le passé n’est pas seulement la mémoire mais que c’est surtout le contenu de la mémoire. Ainsi, la situation n’est pas la même aujourd’hui que dans les années 70. Comme le disait le Camarade auparavant, si la ligne des syndicats est toujours conciliatrice, il faut aussi voir qu’ils sont moins brutaux et qu’ils se sont affaiblis. Il est plus facile d’intervenir aujourd’hui. Ce qu’ils avancent est de rassembler au plus large possible.

Pour nous, il ne s’agit pas de rassembler n’importe comment. En premier lieu, le front que nous construisons n’est pas un front au sommet. Ce genre de front ne marche pas. Par exemple, en 1936, l’Internationale a tapé sur les doigts du PCF pour avoir réalisé l’unité au sommet et pas à la base. Même s’ils ont fait leur autocritique, il était trop tard car Hitler arrivait au pouvoir. L’unité à la base n’aurait peut-être pas empêché Hitler d’arriver au pouvoir mais la résistance et l’organisation auraient pu prendre une base plus correcte pour la prise éventuelle du pouvoir au lieu de le laisser entre les mains des socialistes et des radicaux de gauche et ensuite de la réaction.

Nous devons trouver les moyens de développer le front aujourd’hui de manière la plus unifiée possible –et pas unitaire-, car nous savons très bien que dans le processus, les gens n’adhère pas au Parti comme ça de but en blanc juste parce qu’on dit que le parti c’est le meilleur, etc. Ça c’est du pipeau. Les gens le voient très clairement et décideront de rejoindre le Parti ou de rester dans le Front. Ça dépendra de la situation. On peut prendre l’exemple de la Résistance. Il y avait un parti communiste mais aussi des non-communistes. Il y avait des croyants et des non-croyants. C’est comme dans les banlieues. Peu importe la religion, les ouvriers sont nos frères de classe.

Dominique Grange, qui a écrit et chanté de nombreuses chansons révolutionnaires pendant et après 68, a commencé ses quelques chansons en parlant de son engagement dans la Gauche Prolétarienne, établie en usine. Elle connaissait bien Pierrot et le décrit comme « quelqu’un de très sympa, très battant, qui aimait bien se marrer, qui aimait la vie, qui était toujours partant pour faire des choses. C’était quelqu’un qui n’avait pas peur. D’ailleurs, il a défié Tramoni, il n’a même pas eu peur de l’arme à feu qu’il avait en face de lui, braquée sur lui. Il incarnait la résistance des jeunes dans les usines, ce que nous avons appelé la nouvelle résistance face au nouveau fascisme et qui a peut-être l’air pour les plus jeunes d’être des clichés mais pour nous ça n’en est pas. D’ailleurs, nous nous sentions les héritiers de la Résistance de l’époque de nos pères. Nous avions hérité de l’idée formidable que nous pouvions résister aux pires forces d’extrême droite. »


Vint la chanson Chacun de vous est concerné, avec une introduction en italien. Cette chanson est sortie au moment de l’ouverture de la fac de Vincennes sur un disque autogéré. La chanson a voyagé et un chanteur italien s’en est emparé et l’a appelé la Chanson de Mai. C’est un bel exemple que nos outils, les armes qui sont à notre disposition doivent circuler. La chanson est d’ailleurs une arme intéressante puisqu’on peut la transporter partout, c’est une arme qui résiste aux fouilles, qui traverse les murs, qui traverse les frontières, qui peut aller au bout du monde dans une langue ou une autre.


La chanson suivante fut Grève illimitée, écrite au moment où les grèves et occupations d’usines commençaient à se propager.

En 2007, Sarkozy a fait un discours célèbre à Bercy dans lequel il souhaitait effacer l’héritage de ces années, particulièrement de 68, comme s’il en était propriétaire alors que c’est un héritage populaire qui appartient au peuple. C’est pourquoi la chanson N’effacez pas nos traces fut écrite. D’autre part, c’est aussi un hommage aux jeunes qui furent déportés en Allemagne dans les camps de prisonniers et qui y perdirent 5 années de leur jeunesse et qui résistèrent comme ils pouvaient au sein de ces camps. La Résistance joua un rôle très important dans la formation de la conscience politique de la Gauche Prolétarienne.
En France, il y a eu et il y a toujours pas mal de prisonniers politiques. Il y avait les prisonniers d’Action Directe, les militants basques qui sont encore nombreux dans les prisons, les militants bretons, Georges Ibrahim Abdallah militant communiste libanais toujours emprisonné -28 ans déjà !-, les communistes espagnols. D’où la chanson la Voix des prisons.
Vint alors la chanson hommage Pierrot est tombé.

Pour finir, les Nouveaux Partisans fut reprise en chœur par la salle, mettant fin à cette belle journée d’hommage et encourageante pour l’avenir.


 Pierre Overney est toujours vivant !

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 13:57

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/205030527444844614/pierre_overney_40_ans.png

 

Tract pour les 40 ans de la mort de Pierre Overney

 

Rendons hommage à Pierre Overney
ouvrier maoïste abattu il y a 40 ans

 

Il y a 40 ans, un homme est mort. Pierre Overney, ouvrier maoïste et militant de la Gauche Prolétarienne, était abattu par Jean Antoine Tramoni, membre de la milice patronale de l’usine Renault Billancourt. En plein milieu de la vague de crimes racistes d’alors, Pierrot distribuait un tract pour une manifestation antifasciste au métro Charonne en souvenir de la manifestation réprimée dans le sang par la police 10 ans plus tôt.


De celles et ceux qui l’ont connu, tous racontent son enthousiasme et sa vivacité, son énergie dédiée à la révolution, à la cause du peuple. Au-delà de ses traits personnels, Pierre Overney est un symbole de cette jeunesse qui voulait tout changer, tout bouleverser en se plaçant du côté des exploités et des opprimés. Cette jeunesse qui ne se satisfaisait pas des acquis de mai 68 et qui voulait aller plus loin, cette jeunesse qui montait « à l’assaut du ciel ».


C’est aujourd’hui un devoir de mémoire de rendre hommage à Pierre Overney, de saluer son combat et surtout de le reprendre entre nos mains. Pour les camarades plus anciens, il s’agit de transmettre l’esprit de lutte qui animait l’époque, l’histoire comme on ne la lit pas dans les livres, l’histoire d’en bas, l’histoire du côté du peuple. Pour les jeunes camarades, il s’agit de s’approprier notre histoire, l’histoire du mouvement ouvrier, l’histoire de la Gauche Prolétarienne qui fut sûrement l’expérience révolutionnaire contemporaine la plus poussée et la plus porteuse dans notre pays.


S’approprier notre histoire ça veut dire la faire vivre concrètement, chaque jour, dans chaque lutte, partout où il y a oppression et exploitation. Notre passé doit nous permettre de comprendre notre présent et doit servir pour le futur. C’est le devoir des jeunes générations, aidées par les anciennes.

 

Rendons hommage au camarade Pierre Overney, tombé il y a 40 ans !


Transformons la nostalgie en énergie pour la lutte et la révolution !


Pierre Overney vit par notre combat !

 

 

samedi 25 février

 

11h00

Rassemblement hommage
au cimetière du père lachaise

rendez-vous
au M° Père Lachaise
Ligne 2 - sortie 1

 

 

15h30

Rencontre, témoignages, discussion,
chansons de Dominique Grange

CICP - 21 ter rue Voltaire - 75011

M° Rue des Boulets

Ligne 9

 

http://www.cicp21ter.org/squelettes/NAVPICS/accescicp.gif

 

 

 

PC maoïste de France
drapeaurouge@yahoo.fr
drapeaurouge.over-blog.com


La Cause du Peuple
lacausedupeuple@gmail.com
lacausedupeuple.blogspot.com

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
5 février 2012 7 05 /02 /février /2012 15:57

 

Ci-dessous le tract que diffusait Pierre Overney il y a 40 ans, en 1972, pour la manifestation anti-fasciste de Charonne, 10 ans après le massacre de 1962.

 

Cette année est le 40ème anniversaire de sa mort, nous prévoyons un rassemblement le 25 février. Plus d'infos à venir dans les jours à venir.

 

La Cause du Peuple

 


 

  http://sd-1.archive-host.com/membres/images/205030527444844614/appel_manif_charonne_P1.jpg

 

http://sd-1.archive-host.com/membres/images/205030527444844614/appel_manif_charonne_P2.jpg

On assassine à Paris

 

« Le ventre est encore fécond d’où est sortie la bête immonde »

 

Toi qui as connu l’occupation, les crimes des nazis et la police collabo,

Réfléchis !

 

Pendant que la police de Pompidou a laissé filé Altmann-Klaus Barbie, l’assassin de Jean Moulin qui aurait dû être exécuté à la libération avec tant d’autres tortionnaires qui infestent aujourd’hui la police et l’Etat.

 

Pendant que les collabos font des messes à la mémoire de Xavier Vallat, celui qui a envoyé à la mort des milliers de Juifs.

 

Aujourd’hui des jeunes, des ouvriers sont assassinés !

 

-          Djellali Ben Ali, 15 ans ½, assassiné par des racistes à la Goutte-d’Or le 27 octobre.

-          Aït Abdelmalek Idriss, retrouvé mort, pendu dans un chantier de Belleville, un trou derrière la tête le 21 novembre.

-          Abdallah Zahmoul, jeune tunisien de 16 ans, retrouvé mort dans le canal Saint-Martin le 11 février 1972 un mois après sa disparition.

-          Ben Ali Mohamed Mezziane, habitant du 14è, retrouvé mort à Arcueil début février.

 

Depuis mars dernier des dizaines de travailleurs arabes sont retrouvés morts, plusieurs ouvertement assassinés par des racistes.

 

Et cela dans le silence et l’indifférence.

 

Ouvrier Français, ouvrier immigré,

Réfléchis et pose-toi des questions :

 

Ceux qui tuent aujourd’hui te pourchassaient sous l’occupation des nazis.

 

Ils préparent aujourd’hui des lendemains sombres pour tous les travaileurs.

 

Protégés par la police, ils construisent les groupes anti-ouvriers sur lesquels se bâtit le fascisme.

 

Ouvrier français, ouvrier immigré

 

Regarde Barbès occupé jour et nuit pas la police et les CRS et rappelle-toi les quartiers occupés par les nazis.

 

Toi qui as souffert du colonialisme,

 

Rappelle-toi de la guerre d’Algérie, des centaines de cadavres d’Algériens assassinés charriés par la Seine.

Rappelle-toi  octobre 1961 : la police a massacré des centaines d’Arabes.

 

Et pense que depuis 11 mois on a retrouvé des dizaines d’Arabes morts, tués, noyés.

 

Pense que des commissariats « de la guerre d’Algérie » comme celui de Fleury, en pleine Goutte d’Or sont rouverts.

 

Rappelle toi aussi que tu es descendu à Charonne en 1962 et que certains parmi nous étaient prêts aux plus grands sacrifices.

 

Toi qui luttes aujourd’hui contre le chômage,

 

Pense à ton frère immigré qui travaille dur et qui est mal payé.

 

Aujourd’hui Fontanet, ministre du travail et du chômage veut lui enlever le droit de travailler, le réduire à la misère, le laisser mourir lentement. Il veut te dresser contre lui !

 

Crois-tu ouvrier franaçais que tu pourras empêcher ton licenciement :

 

-          Quand ton frère de classe immigré sera depuis longtemps réduit au chômage et à la misère !

 

-          Quand tu marcheras seul, tes forces déjà entamées, ta classe déjà dispersée par l’ordre des patrons ?

 

Ouvrier français, ouvrier immigré, c’est ensemble que vous gagnerez !

 

Ouvrier qui résistes contre l’injustice, ouvrier qui résistes contre le racisme !

 

Ouvrier qui combat la division et la mort qui entame nos rangs !

 

Pour exiger du gouvernement la vérité sur les assassinats racistes ;

 

Pour que le silence soit brisé ;

 

Pour que cessent les attentats, il faut descendre dans la rue !

 

Tous au métro Charonne

Vendredi 25 février

- 18h30 –

 

Charonne, où 8 Français ont été assassinés par la police, il y a 10 ans, dans la lutte contre le racisme.

Le fascisme ne passera pas !

 

Les anti-fascistes

 

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 15:45

 

 

 



Hier avait lieu le meeting de solidarité avec les prisonniers de la Voie Démocratique Basiste marxiste-léniniste-maoïste.

Après la projection d'un documentaire sur le mouvement du 20 février et une intervention audio de la Camarade Zahra Boudkour, emprisonnée durant 2 années et libérée le 17 mai 2010, deux messages de soutien ont été lus : un du PC maoïste d'Italie et une de la revue internationale Maoist Road qui a initié cette journée de solidarité internationale (voir les déclarations entières ci-dessous).

Aziz Menbhi est ensuite intervenu. Il est le frère de la martyre Saïda Menbhi, morte après plus d'un mois de grève de la faim en décembre 1977. Militant marxiste-léniniste, Aziz Menbhi est revenu sur l'histoire de l'UNEM, le syndicat étudiant au Maroc, et du rôle que cette organisation a eu dans la construction du mouvement révolutionnaire au Maroc.

Il a exposé et dénoncé les mécanismes de domination et d'exploitation du peuple par la monarchie de Mohammed V, les propriétaires fonciers et l'impérialisme. Il a particulièrement insisté sur le rôle de l'impérialisme français qui extorque le maximum de profit sur le dos des masses populaires marocaines ainsi que sur la main-mise du roi sur l'économie du pays, faisant de lui un des hommes les plus riches du monde arabe.

Le rôle des organisations islamistes a également été dénoncé comme outil du pouvoir se retournant éventuellement contre lui mais portant toujours des valeurs réactionnaires contraires à l'émancipation et à la libération des hommes et femmes du peuple marocain.

Enfin, le mouvement du 20 février a été décrit comme étant un pas en avant vers le futur mouvement populaire révolutionnaire conditionné à la création et au développement d'un authentique Parti révolutionnaire.

Le débat porté dans la salle a ensuite été suivi de la question de l'islam dans la société marocaine et du rôle des organisations islamistes, de la confiance dans la capacité du peuple à construire ses propres armes et à prendre son destin entre ses mains, de la terrible répression qu'ont subit et que subissent toujours tous et toutes les révolutionnaires au Maroc.

 

A bas le régime réactionnaire au Maroc !

A bas l'impérialisme !

Liberté pour les prisonniers révolutionnaire au Maroc !

Vive la Voie Démocratique Basiste marxiste-léniniste-maoïste !


PC maoïste de France



Déclaration du PC maoïste Italie

 
Aux meeting de la journèe internationale

Chers camarades

Nos forts salutations à tous les partecipantes à la journèe de soutien internationale et à votre meeting.
En Italie aussi nous faisons deux initiatives a Milan et Palermo avec les ouvriers immigrèes d'origine arabe, les etudiants de l'universitè et dans les quartiers proletaires de ces villes.

Les prisoniers marxiste-leniniste-maoistes marocains ont donnès un grand example de resistence heroique qui encourage la lutte de liberation du peuple marocain et de tous les peuples du monde.

Le regime marocain supportè par l'imperialisme Usa et Europeen garde le silence sur la repression, la torture, l'oppression, mais la resistence et la liberation des prisonniers devient toujours plus un cri qui annonce  la vague de la lutte du peuple qui va à avancer pour reverser le regime en Maroc.

La repression n'arrete mais aliment la rebellion.

Pour vaincre, il sert un parti revolutionaire de nouveau tipe, le parti marxiste leniniste maoiste, liè au mouvement communiste internationale. Pour cela notre parti soutient, particulierment, les efforts des camarades marocaines.

Nous sommes partitaires de l'internationalisme proletaire dans le sens de Lenin:
faire la revolution dans notre pays, soutenir qui veut faire la meme revolution dans tous les pays du monde.

Nous considerons les camarades dans les prisons du maroc, comme nos camarades et
cette journèe internationale l'occasion pour lutter ensemble contre les ennemies: l'imperialisme, le sionisme, les regimes et les etats reactionaires mais aussi le revisionisme et l'opportunisme


Vive la luttes des prisoniers revolutionaires  et maoistes du Maroc !

Vive la costruction des partis communistes marxistes-leninistes-maoistes dans les pays arabes !

Vive la guerre populaire pour la victoire des proletaires et des peuples.

 

Partito Comuniste maoiste – Italie
24 janvier 2012


Déclaration de Maoist Road

 Maoistroad a fait tous le possible pour faire connaitre dans tout le monde la lutte revolutionaire des camarades marxiste-leniniste-maoistes du maroc et le prix qu'ils ont payè et toujours ils payent por cette lutte, avec la prison, la torture, et aussi la perdre de leur vie.


L'imperialisme, les regimes reactionaires veulent le maximum silence dans le monde sur leurs crimes et aussi tous les revisionistes veut cacher la situation des prisonniers maoistes en Maroc, Tout le monde comprend qui la lutte des proletaires et des peuples quand elle est guidèe pour les marxiste-leniniste-maoistes peut avancer et vaincre , comme est montrèe dans les ans de l'avancement de la guerre populaire en Perou, les dix ans de guerre populaire en Nepal,  la guerre populaire dans les Philippines et  aujourdoui en particulierment pour la guerre populaire en  Inde guidèe par le PCIm.


Nous avons appellèe à une journèe de soutient et de solidaritè avec le prisonniers de VDB mlm,
cette journèè dans nombreux pays est caracterisèe avant tout avec l'information et la diffusion de l'appel internationale- aussi en Inde camarades !


Meetingsont lieu en France, Italie, Canada et plusieurs actions, petites et plus grandes, selon les possibilitè en autres pays..


La journèee internationale n'est pas le point d'arrive du soutien, mais le point de depart de la campagne.


Tous les proletaires avancès, les partis et les organisations mlm dans le monde maintenant savent ce qu'on passe en Maroc et la lutte des camarades et prisonniers marocains est devenue une phenomene internationale

Les noms et les visages des courageuses jeunes revolutionaires maoistes  deviennent connus dans le monde, la lutte du peuple marocaine contre la monarchie reactionaire et le regime pro-imperialiste marocain pour la liberation nationale et sociale, pour la revolution proleatire fait ecouter sa voix dans le monde.


Dans ler revoltes des peuples arabes, en Maroc comme dans tous les pays arabes, avance le besoin des partis revolutionaire autentiques, maoistes, pour transformer la rebellion en revolution.


Les camarades marocains en prison et hors de la prison, sont acteurs de cette transformation.

Camarades

 

Libertè pour tous les prisonniers revolutionaire et maoistes en Maroc !


Vive l'internationalisme pour l'unitè de la lutte des proletaires des pays imperialistes et la lutte des peuples opprimès par l'imperialisme !


Soutenons dans tous les pays du monde la vie maoiste de la guerre popoulaire!


L'imperialisme et ses regimes n'ont pas avenir, l'avenir est le communisme !

 

Maoista Road
maoistroad@gmail.com
24 janvier 2012

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:56

Publié sur http://csrinde.wordpress.com/2012/01/23/compte-rendu-de-la-semaine-de-soutien-a-la-guerre-populaire/

 


 

Compte-rendu de la semaine de soutien à la Guerre Populaire en Inde

 

En attendant les retours des activités des différents Camarades de différents pays qui ont participé à la campagne internationale de soutien à la Guerre Populaire en Inde, voici un rapide compte-rendu de la campagne en France.

 

Une émission de radio a été réalisée (voir Emission sur Radio Paese / Radio Pays ).

 

Plusieurs collages ont eu lieu, notamment dans des lieux fréquentés par la diaspora indienne et plus largement d'Asie du Sud.

 

 

Des tracts ont été diffusés avec banderolle.

 

 

Une réunion d'information s'est tenue à Paris dans laquelle un débat intéressant s'est ouvert sur différentes questions importantes : le rôle des femmes dans la Guerre Populaire et la nécessité de conquérir les postes de direction, le travail de masse rural mais également urbain, la situation internationale du mouvement maoïste,... Cette réunion a eu une bonne participation.

 

 

La semaine est terminée mais notre travail internationaliste continue.

 

Nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent organiser des réunions sur la question de la révolution en Inde, des luttes de résistance, etc. à prendre contact avec le CSRI pour travailler ensemble.

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 12:10

 

 

Soirée de solidarité avec les prisonniers révolutionnaires du Maroc

 

Mardi 24 janvier 2012 à 19h30

 

Cité-U de Nanterre, foyer GH (Nanterre Université)


présence d’Aziz Menehbi (militant communiste marocain, frère de la martyre Saida Menehbi)

+ documentaire sur les luttes actuelles au Maroc

+ repas (2 euros)

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 10:15

affiche meeting revoltes pays arabes

 

Le meeting international « De la révolte des pays arabes à la révolution de nouvelle démocratie vers le socialisme et le communisme », convoqué par le Parti Communiste maoïste d’Italie et le Parti Communiste maoïste de France, a été un succès avec la participation et interventions des partis, organisations et camarades d’Italie, de France (PCmF, Coup pour Coup, Voie Prolétarienne, Comité Anti-impérialiste, Collectif Georges Ibrahim Abdallah), Maroc, Tunisie, Philippines, Indonésie, Turquie, Canada, Angleterre, Pays-Bas ;  avec des messages du Népal, Galice (Etat espagnol), Palestine, Autriche ; et avec le soutien du Pérou et de Turquie.

Le meeting a commencé par une introduction présentant le caractère du travail et du débat militant, de l’unité internationaliste et du meeting lui-même. Le document commun envoyé pour le meeting par les deux organisations maoïstes tunisiennes a ensuite été lu, suivi de la longue intervention des camarades du Maroc. Puis ont suivi les déclarations du Parti Communiste maoïste de France et du Parti Communiste maoïste - Italie.

Après ces interventions, le débat s’est ouvert avec les interventions des camarades de « Coup pour Coup » de Toulouse, du Comité Anti Impérialiste, du camarade du Maroc sur la situation particulière des prisonniers politiques maoïstes au Maroc, puis a été lu le texte d’avril 2011 de Georges Ibrahim Abdallah.

Puis a suivi l’intervention du Parti Communiste des Philippines.

Une autre phase du débat s’est alors ouverte, au cours de laquelle sont intervenus des camarades d’Indonésie, de France, d’un camarade se référant à la « nouvelle synthèse » de Bob Avakian, sur la question de l’influence de l’Islam au sein des masses et comment traiter cette contradiction d’un point de vue marxiste-léniniste-maoïste, dans le monde arabe et les autres pays du monde, et comment  affronter la question des forces intégristes islamistes.

Tous les camarades qui sont intervenus et qui étaient présents ont soutenu que l’on doit respecter les sentiments religieux des masses, construire les partis communistes sur la base solide du matérialisme dialectique et combattre les forces intégristes islamistes comme des réactionnaires s’opposant à la libération des peuples.

Après cet intéressant débat, au nom des organisateurs, le PCm Italie a exposé les résolutions, initiatives et propositions que le meeting lance et propose.

Avant tout, il a été annoncé que toutes les interventions, documents et messages seront publiés en français et dans toutes les langues possibles dans un numéro spécial de la revue « Maoist Road » au cours de cette année afin de permettre à toutes les forces présentes  et à tout le mouvement  communiste de prendre connaissance des analyses, discussions, positions et traitements des problèmes et ainsi pouvoir poursuivre dans toutes les formes possibles ce débat militant, dans l’esprit de l’internationalisme prolétarien et avec la méthode d’unité-lutte-unité.

Puis ont été annoncées les trois grandes initiatives :

1. Une journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques maoïstes du Maroc, à développer dans le plus grande nombre de pays du monde, sous toutes les formes possibles.

2. Un appel pour un meeting maoïste en Tunisie pour le printemps de 2012 auquel  pourront participer des délégués provenant de divers pays.

3. Une déclaration de soutien, à diffuser parmi les masses prolétariennes des pays impérialistes et dans tous les pays possibles, en soutien aux luttes ouvrières en Egypte et aux syndicats indépendants qui les organisent et les guident, contre le nouveau régime militaire-islamique qui veut les étouffer et interdire le droit de grève.

Ces propositions ont été approuvées par le meeting, qui s’est terminé par le chant de l’Internationale et en lançant les mots d’ordre suivant :

 

VIVE LE MARXISME-LENINISME-MAOISME !

VIVE L’INTERNATIONALISME PROLETARIEN !

VIVE LA REVOLTE DES MASSES ARABES

POUR LA REVOLUTION DE NOUVELLE DEMOCRATIE,

LE SOCIALISME ET LE COMMUNISME !

 

PCm - Italie – PCm de France

le 16.10.11

 

 



The internationalist meeting "From the Arab uprising to the new democratic revolution, marching towards socialism and communism", convened by the maoist Communist Party – Italy and the maoist Communist Party of France, was held with a good success, with participation and intervention of parties, organizations and comrades from Italy, France (PCm-F, Coup sur Coup, Voie Proletarienne, Anti-Imperialist Committee, Committee George Ibrahim Abdallha), Morocco, Tunisia, Philippines, Indonesia, Turkey, Canada, England, Holland, with messages from Nepal , Galicia-Spanish State, Palestine, Austria, and with the support of Peru and Turkey.

The meeting has been opened by a speech that explained the nature of working and militant discussion, internationalist unity, of the meeting itself. Followed the reading document sent to the meeting by two Tunisian Maoist organizations, and a wide intervention of the comrade of Morocco. Then followed the speeches of the maoist Communist Party of France and the maoist Communist Party- Italy.
After these speeches, the debate has been open, with the intervention of the comrades of 'Coup sur coup' from Toulouse, the Anti-Imperialist Committee of France, the comrade of Morocco on the particular situation of the Maoist political prisoners in Morocco, and a text of George Ibrahim Abdallha has been read.
Then followed the intervention of the Communist Party of the Philippines.

Then followed another phase of the debate, in which participated comrades from Indonesia, France, and comrades supporting the “New Synthesis” of Bob Avakian on the influence of Islam among masses and how to treat this contradiction from the point of view of Marxist-Leninist-Maoist, in the Arab world and other countries in the world, and how to address the question of the Islamic fundamentalist forces.
All the comrades intervened argued that we have respect the religious feelings of the masses, we need to build communist parties on a solid materialist dialectic base and to fight Islamic fundamentalist forces as reactionary forces which are against liberation of peoples.

After this interesting debate, on behalf of the organizers, the PCm Italy explained the resolutions, initiatives, and proposals that the meeting launches.
First of all, it has been announced that all the speeches, documents and messages will be published, in French and so many languages as possible, by this year, in a special issue of 'Maoist Road' to allow all the comrades attending and all the communist movement to read analysis, discussion, positions and treatment of problems, and to continue in all forms this militant debate, in the spirit of proletarian internationalism and with the method of unity-struggle-unity.
Then were announced three major initiatives:
First. An international day of solidarity with Maoist political prisoners in Morocco, to be held in so many countries in the world and in all forms as possible.
Second. A Maoist call for a meeting in Tunisia in the spring of 2012 at which delegates from different countries can participate.
Third. A statement, to be spread among the working class and proletarian masses in the imperialist countries everywhere is possible, to support the workers' struggles in Egypt and independent trade unions that organize and lead them against the new military-Muslim regime that tries to stifle and deny the right to strike.
Proposals were accepted by the meeting, which ended with the singing of the International and the slogan:

Long Live Marxism-Leninism-Maoism!
Long Live the proletarian internationalism
Long Live the uprisings of the Arab masses for the New Democratic Revolution, socialism and communism

PCm-Italy, PCm of France
16.10.11

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 10:20

L'invitation pour le meeting du 15 octobre en anglais / Invitation for the 15th october meeting in english.

 

affiche meeting revoltes pays arabes

 

 


 

From revolts in Arab countries to
new democratic revolution
moving towards socialism and communism

 

“The history of all hitherto existing society is the history of class struggles.


Freeman and slave, patrician and plebeian, lord and serf, guild-master and journeyman, in a word, oppressor and oppressed, stood in constant opposition to one another, carried on an uninterrupted, now hidden, now open fight, a fight that each time ended, either in a revolutionary reconstitution of society at large, or in the common ruin of the contending classes. […]


The modern bourgeois society that has sprouted from the ruins of feudal society has not done away with class antagonisms. It has but established new classes, new conditions of oppression, new forms of struggle in place of the old ones. […]


Society as a whole is more and more splitting up into two great hostile camps, into two great classes directly facing each other — Bourgeoisie and Proletariat. […]


All the preceding classes that got the upper hand sought to fortify their already acquired status by subjecting society at large to their conditions of appropriation. […] Though not in substance, yet in form, the struggle of the proletariat with the bourgeoisie is at first a national struggle. The proletariat of each country must, of course, first of all settle matters with its own bourgeoisie.”


Marx and Engels, Communist Manifesto, 1848.

 

FROM COLONIZATION TO NEO-COLONIALISM


African countries were all colonies of the imperialist powers. After “subjecting the farmers to the domination of the city” the bourgeoisie made dependent “nations of peasants to nations of bourgeois”.


The settlements were looted, the peasants reduced to slavery or semi-slavery. The peoples have continued to revolt against the colonizers. After the Second World War, the imperialists have granted formal independence to these countries in front of their rebellions and wars for national liberation.  In most cases, except in China and Vietnam, the liberation struggles were led by the national bourgeoisie who had consolidated “the already acquired status by subjecting society at large”. It has agreements of cooperation with the former colonial power, enslaving people for its own profit. And colonialism has been replaced by neo-colonialism, in other words, private hunting grounds of the imperialist ruling classes suppressing popular protests. The regimes supported by the imperialists have been and still are corrupted regimes who have granted them operating licenses for natural resources (mines, forests, farmland, etc.). They received a percentage that they turned to their benefit at the expense of the country. Corruption is widespread.

 

THE REVOLTS IN ARAB COUNTRIES AND AFRICA


With liquidation of the socialist system in the USSR and the former socialist countries and in China, and the transformation of communist parties in social-democrats parties, the working classes and the people were left without leadership. But “where there is oppression, there is resistance”. Struggles, strikes have grown despite the repression.


The cup was full. After the immolation of a young graduate in the south of Tunisia the revolt broke out and spread like wild fire all over Tunisia and Egypt. Ben Ali and Mubarak fled, chased by the revolt which spread to Bahrain (stopped by the military intervention of Saudi and UAE), in Yemen and Syria where it continues despite the fierce repression of the regime. In Libya, a civil war led to fall of Khadafy with the support the imperialist forces of NATO.


The ruling classes are not ready to give up their privileges voluntarily, nor the imperialist to give up plunder.  They just need more democracy -that means bourgeois democracy- and keep unchanged the State apparatus without overthrowing the exploiting classes to continue the operation in other forms.


Ben Ali’s party (RCD) and Mubarak were dissolved; their most prominent leaders aside, those less prominent are ready to form new parties. The new parties, lay or religious, repressed during the dictatorship, are reborn. Free elections, a parliamentary regime, a reform of the Constitution are proposed.


In Arab countries and other oppressed countries, the working class and lower classes are crushed by three forces: the compradore and bureaucratic bourgeoisie forces, semi-feudal retrograde forces, supported by the imperialists.

 

THE REVOLT : A FIRST STEP TOWARDS REVOLUTION


The revolt in Arab countries is nevertheless a first step to revolution and part of the general struggle for the emancipation of mankind. It is a constituent part of proletarian revolution. But without a revolutionary theory, with no leadership, the people’s uprising cannot lead to complete real revolution. No party talks about the necessary reversal of the ruling pro-imperialist forces and classes in order to establish a real new democracy, the only way to use the resources of the country for the welfare of the people.  The question of power, its class nature, i.e. the  question of who holds the power is the central issue.


“In proportion as the exploitation of one individual by another will also be put an end to,
the exploitation of one nation by another will also be put an end to.


Marx and Engels

 

Maoist Communist Party of France

Maoist Communist Party - Italy

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 18:30

affiche_meeting_revoltes_pays_arabes.png

 

A l'initiative du PC maoïste de France et du PC maoïste - Italie un meeting est organisé à Paris le samedi 15 octobre sur la question "Des révoltes dans les pays arabes à la révolution de nouvelle démocratie en direction du socialisme et du communisme".

Nous demandons principalement aux camarades du Mouvement maoïste de Tunisie, aux camarades maoïstes du Maroc, à toutes les organisations et comités anti-impérialistes en France et dans le monde, à toutes les organisations et partis des pays opprimés du monde arabe, palestiniens en tête, de participer à ce meeting soit directement, soit par l'intermédiaire d'une déclaration.

Il s'agit de la première réflexion publique et ouverte des maoïstes sur la situation des révoltes et d'un effort pour les soutenir, en soutenant en particulier les maoïstes du monde arabe, dans le cadre du soutien général des forces anti-impérialistes et des peuples en lutte dans le monde arabe.

Ci-dessous et ici en PDF vous trouverez le texte d'invitation et ici l'affiche.


Pour participer et plus d'informations, contactez :

drapeaurouge@yahoo.fr - PC maoïste de France
ro.red@libero.it - PC maoïste - Italie



Initiative is taken by maoist Communist Party of France and maoist Communist Party – Italy to organize a meeting in Paris Saturday, October  15th “From revolts in arab countries to New Democratic Revolution toward socialism and communism”.

We especially invite the comrades of Maoist Movement of Tunisia, maoist comrades in Morocco, all anti-imperialist organizations and committees in France and the world over, all organizations and parties of the oppressed countries of the arab world, first of all from Palestine, to participate in the meeting either directly or through a declaration.

It is the first public and open refelxion of the maoist about the situation of the revolts and an effort to support them, particularly supporting maoist of the arab world, in the framework of the global support of the anti-imperialist forces and struggling people in the arab world.

The full text of the invitation will be send very soon in English.

 

To participate and for informations, please contact :

drapeaurouge@yahoo.fr – maoist Communist Party of France
ro.red@libero.it - maoist Communist Party – Italy


Des révoltes dans les pays arabes à la
révolution de nouvelle démocratie
en marche vers le socialisme et le communisme


« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours est l’histoire de luttes de classes.

Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, bref oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une lutte ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une lutte qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la disparition des deux classes en lutte. […]

La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n’a pas aboli les antagonismes de classes. Elle n’a fait que substituer de nouvelles classes, de nouvelles conditions d’oppression, de nouvelles formes de lutte à celles d’autrefois. […]

La société entière se scinde de plus en plus en deux vastes camps ennemis, en deux grandes classes qui s’affrontent directement : la bourgeoisie et le prolétariat. […]

Toutes les classes qui, dans le passé, se sont emparées du pouvoir essayaient de consolider la situation déjà acquise en soumettant l’ensemble de la société aux conditions qui leur assuraient leur revenu. […]

Bien qu’elle ne soit pas, quant au fond, une lutte nationale, la lutte du prolétariat contre la bourgeoisie en revêt cependant d’abord la forme. Le prolétariat de chaque pays doit, bien entendu, en finir avant tout avec sa propre bourgeoisie. »

Marx et Engels, Manifeste du Parti Communiste, 1848
 

 

De la colonisation au néo-colonialisme

 

Les pays d’Afrique ont tous été des colonies des puissances impérialistes. Après « avoir soumis la campagne à la domination de la ville » la bourgeoisie a rendu dépendants « les peuples de paysans aux peuples de bourgeois. »

Les colonies ont été pillées, les habitants réduits à l’esclavage ou au semi-esclavage. Les peuples n’ont cessé de se révolter contre les colonisateurs. Après la 2ème guerre mondiale, les impérialistes ont du accorder une indépendance formelle à ces pays devant les révoltes, les guerres de libération nationale. Dans la plupart des cas, sauf en Chine et au Vietnam, ces luttes de libération ont été dirigées par la bourgeoisie nationale qui a consolidé « la situation déjà acquise en soumettant l’ensemble de la société ». Elle a passé des accords de coopération avec l’ancien colonisateur, asservissants pour le peuple mais avantageux pour elle-même. Ainsi au colonialisme s’est substitué le néo-colonialisme, autrement dit des chasses gardées pour les impérialistes, les classes dirigeantes réprimant toute contestation populaire. Les régimes soutenus par les impérialistes ont été et sont des régimes corrompus qui leur ont accordé des permis d’exploitation des richesses naturelles (mines, forêts, terres agricoles, etc.) et reçu un pourcentage qu’ils ont détourné à leur profit au détriment du développement du pays ; la corruption est généralisée.
Les révoltes dans les pays arabes et plus largement en Afrique

Avec la liquidation du système socialiste en URSS, dans les ex-pays socialistes et en Chine et la transformation des partis communistes en partis sociaux-démocrates, les classes ouvrières et populaires se sont retrouvées sans direction. Mais, « OU IL Y A OPPRESSION, IL Y A RESISTANCE ». Les luttes, grèves, se sont amplifiées malgré la répression.

La coupe était pleine. Après l’immolation d’un jeune diplômé dans le sud-tunisien, la révolte a éclaté et s’est répandue comme une traînée de poudre à toute la Tunisie, puis en Egypte. Ben Ali et Moubarak se sont enfuis, chassés par la révolte, qui s’est propagée à Bahreïn (stoppée par l’intervention militaire saoudienne et des Emirats), au Yémen, en Syrie où elle se poursuit malgré la répression féroce du régime. En Lybie, une guerre civile a abouti à la chute de Kadhafi grâce à l’appui des forces impérialistes de l’OTAN.

Les classes dirigeantes ne sont pas prêtes à abandonner de plein gré leurs privilèges, ni les puissances impérialistes le pillage. Il leur faut simplement plus de démocratie, entendons de démocratie bourgeoise, et conserver tel quel l’appareil d’Etat sans renverser les classes exploiteuses pour poursuivre l’exploitation sous d’autres formes.

Le parti de Ben Ali (RCD) et celui de Moubarak sont dissous, leurs dirigeants les plus en vue écartés, les moins en vue forment de nouveaux partis. Les partis réformistes laïcs ou religieux, réprimés sous la dictature, renaissent ; des élections libres, un régime parlementaire, une réforme de la Constitution sont proposés.

Dans les pays arabes et dans les autres pays opprimés, la classe ouvrière et les couches populaires sont écrasées par trois forces : la bourgeoisie compradore et bureaucratique, les forces rétrogrades semi-féodales, soutenues par les forces impérialistes.

 

La révolte : un premier pas vers la révolution !

 

La révolte dans les pays arabes est néanmoins un premier pas et participe de la lutte générale pour l’émancipation du genre humain ; elle est partie constituante de la révolution prolétarienne mondiale. Mais sans théorie révolutionnaire, sans direction, la révolte populaire ne peut aboutir à la révolution véritable, complète. Aucun parti ne parle du nécessaire renversement des forces et classes dirigeantes pro-impérialistes pour établir une véritable démocratie nouvelle, seule capable d’utiliser les ressources du pays pour le bien-être du peuple. La question du pouvoir, de sa nature de classe, autrement dit la question de savoir qui détient le pouvoir est la question centrale.

 

« Abolissez l’exploitation de l’homme par l’homme
et vous abolirez l’exploitation d’une nation par une autre nation. »

Marx et Engels

 

Venez nombreux participer au meeting !

 

PC maoïste de France
drapeaurouge@yahoo.fr  - drapeaurouge.over-blog.com

PC maoïste - Italie
ro.red@libero.it - proletaricomunisti.blogspot.com  

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
22 février 2011 2 22 /02 /février /2011 19:27
IL Y A 39 ANS PIERRE OVERNEY, OUVRIER MAOISTE
ETAIT ABATTU DEVANT L’USINE RENAULT
 
   
Overney
 
Vendredi  25 Février 1972, il est 14h30. C’est la sortie de l’équipe du matin. Porte Zola, une dizaine de militants maoïstes, dont des anciens de Renault licenciés, distribuent des tracts appelant à la manifestation antifasciste de 18 h 30, au métro Charonne. Elle est organisée pour rendre hommage aux manifestants assassinés le 8 février 1962 au métro Charonne par la brigade volante de la police, lors de la manifestation pour protester contre les crimes racistes des fascistes de l’OAS. Ce soir là, le 25 février 1972, la police va agir avec la même violence. Par chance, il n’y aura pas de mort.
Pierre OVERNEY a été abattu parce qu’il était maoïste et que les maoïstes dénonçaient les crimes racistes (près de 150) dont étaient victimes les travailleurs immigrés ; mais aussi parce que les immigrés et les maoïstes organisés dans le Comité de Lutte refusaient les licenciements qui commençaient à Renault Billancourt. 20 ans plus tard, le site sera définitivement fermé et le personnel licencié.
Aujourd’hui, le racisme et le fascisme ne sont pas morts, les licenciements non plus.
Le fascisme, déjà dénoncé à cette époque, revêt aujourd’hui des habits neufs, ceux du fascisme de notre époque : le fascisme moderne. Celui-ci est possible car la bourgeoisie n’a pas encore besoin du fascisme à l’ancienne car elle n’a plus en face d’elle, ni l’URSS, ni des partis communistes puissants. Aujourd’hui, la ligne des vieux partis communistes est social-démocrate, conciliatrice, comme celle des dirigeants syndicaux. Déjà les maoïstes de l’époque dénonçaient cet esprit de conciliation avec la bourgeoisie qui a conduit à la situation d’aujourd’hui.
La bourgeoisie a aujourd’hui besoin du fascisme, qui  avance dissimulé sous le masque de la « démocratie » bourgeoise, pour reprendre ce que les travailleurs lui avait arraché par la lutte. La bourgeoisie s’attaque à tous les acquis du mouvement ouvrier, payés au prix du sang et des larmes. Le fascisme avance sans opposition politique véritable mettant en cause le système capitaliste et ayant comme projet sa destruction.
L’Etat policier et militarisé se renforce, aiguillonné par la mouche du coche le Front National, alors que dans l’ombre se multiplient les groupes néo-fascistes et néo-nazis. Les conciliateurs freinent le mouvement ouvrier, sèment la confusion politique et creusent le lit du fascisme.
Face à cette situation qui demande une reprise en main de la lutte révolutionnaire, les maoïstes reprennent aujourd’hui le drapeau rouge trainé dans la boue par la bourgeoisie et les renégats. Les guerres populaires se développent au Pérou, en Inde, au Bengladesh, aux Philippines et les partis maoïstes se reconstruisent dans de nombreux pays de l’Amérique du Sud à l’Europe.

Célébrer la mémoire de Pierre Overney c’est assumer l’héritage du mouvement ouvrier, de la Commune de Paris aux luttes actuelles, dont le lien est si criant au cimetière du Père Lachaise où les Communards ont été fusillés et notre Camarade Overney enterré. 

 
LA CAUSE DU PEUPLE POUR LAQUELLE PIERRE OVERNEY EST MORT EST VIVANTE ! LA COMMUNE DE PARIS N’EST PAS MORTE ! RENDRE HOMMAGE A PIERRE OVERNEY, C’EST POURSUIVRE SON COMBAT REVOLUTIONNAIRE !
RASSEMBLEMNT LE 26 FEVRIER 2011 A 10 HEURES AU METRO PERE LACHAISE 
NOUS DEPOSERONS UNE GERBE SUR SA TOMBE
 
Signataires :  PC maoïste de France, la Cause du Peuple (journal), Front Révolutionnaire Anticapitaliste Antifasciste Populaire (FRAP)
 
 

 
39 YEARS AGO, MAOIST WORKER PIERRE OVERNEY
WAS SHOT DEAD IN FRONT OF RENAULT FACTORY  
Friday, February 25, 1972, 2.30p.m. It is the release of the morning shift. Zola door, a dozen of Maoist militants, including fired workers of Renault, distribute leaflets calling to an antifascist demonstration at 6.30 p.m., metro Charonne. It is held to remember the protesters killed Feb. 8, 1962 at Metro Charonne by the Flying Squad of the police during the demonstration to protest against racist crimes of the fascists of the OAS. That evening, February 25, 1972, the police will act with the same violence. Luckily, there is no death. Pierre Overney was shot because he was a Maoist and the Maoists denounced racist crimes (nearly 150) that targeted immigrant workers, but also because the immigrants and the Maoists organised in the Struggle Committee refused the dismissals that began in Renault Billancourt. 20 years later, the factory will be permanently closed and staff laid off. Today, racism and fascism are not dead, layoffs either. Fascism, already denounced at the time, is now wearing new clothes, those of the fascism of our time: the modern fascism. This is possible because the bourgeoisie has not yet need of old time fascism because it has no more in front of it neither the USSR nor the powerful communist parties. Today, the line of the old communist parties is social democratic, conciliatory, like union leaders. Already the Maoists at the time complained that spirit of conciliation with the bourgeoisie, which led to today's situation. The bourgeoisie now needs fascism, which advances under the mask of bourgeois "democracy", to take back what the workers had grab from struggle. The bourgeoisie is attacking all the achievements of the labor movement, paid by the price of blood and tears. Fascism advance without real political opposition challenging the capitalist system and with a project to destroy it. The militarized police state is growing, spurred by the gadfly's National Front, while in the shadow the neo-fascists and neo-Nazis are multiplying. Conciliators hinder the labor movement, confusing political and paving the way to fascism. Faced with this situation that requires a takeover of the revolutionary struggle, the Maoists are now taking back the red flag dragged in the mud by the bourgeoisie and the renegades. The people’s wars are growing in Peru, India, Bangladesh, Philippines and Maoist parties are being reconstructed in many countries from South America to Europe. To celebrate the memory of Pierre Overney is to assume the legacy of the labor movement, frome Paris Commune to the current struggles, whose relationship is so pronounced here at the Pere Lachaise cemetery where the Communards were shot and where our comrade Overney is buried.
THE CAUSE OF THE PEOPLE FOR WHICH PIERRE OVERNEY DIED IS ALIVE ! PARIS COMMUNE IS NOT DEAD ! PAYIN TRIBUTE TO PIERRE OVERNEY IS TO CONTINUE HIS REVOLUTIONARY STRUGGLE ! LET’S GATHER FEBRUARY 26, 2011,  AT 10 AM METRO PERE LACHAISE IN PARIS 
Signatories:  Maoist Communist Party of France, la Cause du Peuple (newspaper), Anti-Capitalist Anti-Fascist People's Revolutionary Front (FRAP)
---------------------
 
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement
8 février 2011 2 08 /02 /février /2011 20:21

Nous transmettons ici le message du camarade Jacques Tourteaux qui sera présent au stand des réfractaires de la Guerre d'Algérie.

 

Jacques tiens également un blog recensant des informartions militantes : http://jacques.tourtaux.over-blog.com.over-blog.com/ :

 

 

DIMANCHE 20 FEVRIER 2011

aura lieu le SALON ANTICOLONIAL
de 10h00 à 20h00
à la Bellevilloise, 19-21 rue BOYER
75020 PARIS
Métro GAMBETTA

Je dédicacerai mes livres
au stand de la 4ACG

"GUERRE D'ALGERIE
SOUVENIRS D'UN APPELE ANTICOLONIALISTE"
Avant-Propos d'Henri ALLEG, l'auteur de La Question

"GUERRE D'ALGERIE
L'ENFANT DE LA MISERE
L'ETAT COLONIAL ET SA JUSTICE DE CLASSE"


 

 

 

 

Pour tous renseignements: Tel. 03.26.40.62.15.

Mail: jacques.tourtaux@orange.fr

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Evènement

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants