Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 10:40
Boycottons les élections européennes !

Contre l’Europe du Capital !

« Du point de vue des conditions économiques de l'impérialisme, c'est- à-dire de l'exportation des capitaux et du partage du monde par les puissances coloniales « avancées » et « civilisées », les Etats- Unis d'Europe sont, en régime capitaliste, ou bien impossibles, ou bien réactionnaires. […]

En régime capitaliste, le développement égal des différentes économies et des différents Etats est impossible. Les seuls moyens possibles, en régime capitaliste, de rétablir de temps en temps l'équilibre compromis, ce sont les crises dans l'industrie et les guerres en politique. Certes, des ententes provisoires sont possibles entre capitalistes et entre puissances. En ce sens, les Etats-Unis d'Europe sont également possibles, comme une entente des capitalistes européens […] » (Lénine, A propos du mot d’ordre des Etats-Unis d’Europe, 23 août 1915)

Depuis le traité de Paris en 1951 qui établit la Communauté Européenne du Charbon et de l’Acier, de nombreux autres traités et des organismes supranationaux ont été mis en place en Europe ; de même qu’une politique agricole commune ; des banques d’investissement chargées de privatiser les entreprises ; une monnaie unique.

L’Union Européenne (UE) est un outil capitaliste au service des bourgeoisies des différents pays européens. Grâce à cet outil, elles tentent de trouver des terrains d’entente pour tirer le maximum de profit par l’exploitation accrue des travailleurs et travailleuses et conquérir de nouveaux marchés dans le monde entier. Pour cela, les différentes bourgeoisies européennes iront aussi s’allier avec d’autres puissances lorsque cela leur permet de satisfaire leurs intérêts, lors de guerres conjointes par exemple. Mais si les ententes existent entre elles ou avec d’autres, elles ne sont que relatives : elles n’existent que lorsque leurs intérêts convergent. Elles possèdent toutes des intérêts divergents, ce qui fait que leur concurrence est absolue. Un exemple très concret est que chaque pays européen n’a pas les mêmes intérêts vis-à-vis du gaz russe et que donc leur attitude vis-à-vis de la Russie ne va pas être la même.

Aussi, au sein même de l’Europe, toutes les bourgeoisies ne sont pas sur un même pied d’égalité. La concurrence entre elles étant absolue, le rapport de force est déterminant dans les relations qu’elles entretiennent entre elles. En Europe, de manière relative, les bourgeoisies de certains pays jouent un rôle dominant, tandis que d’autres sont dominées. Le couple France-Allemagne fait notamment partie de ces dominants.

Mais face à ce qu’est l’Europe et ce qu’elle représente, nous ne devons jamais oublier que de toutes façons, l’Europe en système capitaliste ne peut être que réactionnaire. Ainsi, ce qui compte n’est pas de sortir de l’Europe et/ou de l’Euro, qui sont bien évidemment des outils d’oppression et d’exploitation de la classe ouvrière et des masses populaires de chaque pays, mais d’en finir avec le capitalisme. Il est totalement illusoire de penser que sortir de l’Europe et/ou de l’Euro peut faire avancer la révolution dans un pays membre de l’UE. Proposer ces solutions n’est rien de plus qu’entretenir les mêmes illusions que les partis et groupes nationalistes, fascistes et néo-nazis ; c’est se ranger derrière un souverainisme pseudo-révolutionnaire.

Construire l’Unité révolutionnaire de la classe ouvrière et des masses populaires !

Dans chaque pays européen, les représentants de la bourgeoisie, qu’ils soient de gauche, du centre ou de droite, ont tous fait porter les conséquences de la crise économique sur le dos des travailleurs et des travailleuses. La crise a pour eux été l’opportunité de réorganiser l’appareil de production. Ainsi, on retrouve de manière générale en Europe une hausse du chômage, une dégradation des conditions de travail, une dérégulation des contrats de travail (la fameuse « flexibilité »), la privatisation de l‘éducation et de la santé, la baisse des aides sociales,…

Cette situation produit un mécontentement général et de nombreuses luttes ouvrières et de masse ont explosé dans différents pays. Ces luttes rentrent, au fond, en contradiction avec les illusions entretenues par différents partis et syndicats comme quoi il est possible de réformer le système, qu’il faut se contenter de revendications économiques. Mais en pratique, ces partis et ces syndicats, bien intégrés à l’appareil d’Etat, arrivent encore à endiguer certaines de ces luttes. Certaines luttes arrivent à briser ces digues. Mais dans tous les cas, le manque de perspective révolutionnaire et de stratégie empêchent ces luttes d’aboutir et de se développer.

Dans ce contexte, les fascistes et néo-nazis développent leur propagande illusoire et malgré leur vœu de quitter l’Europe et de sortir de l’Euro, participent aux élections européennes en espérant former un bloc au parlement. Dans chaque pays d’Europe, avec la complicité bienveillante des Etats de plus en plus policiers, se développe les partis et groupes fascistes et néo-nazis. Certains arrivent même à se faire élire au parlement. Ils désignent les immigrés, les Rroms, comme boucs émissaires afin de diviser la classe ouvrière ; ils s’attaquent à la finance internationale masquant ainsi le fait que la source de la crise est le capitalisme en lui-même ; ils en appellent à la nation, défendant ainsi leur propre bourgeoisie. Ainsi, ils ne défendent pas les intérêts des ouvriers et ouvrières, ils défendent les intérêts du Capital.

Face à cela, le boycott des élections européennes doit jouer le rôle de renforcement de la prise de conscience que l’Europe n’est pas l’Europe des peuples et ne sera jamais l’Europe des peuples tant que le prolétariat et les masses opprimées de chaque pays d’Europe ne se seront pas levés et n’auront pas renversé leur propre bourgeoisie. Participer aux élections européennes et se dire révolutionnaire sous prétexte que « c’est à Bruxelles que tout se décide » c’est maintenir l’illusion que l’on peut réformer le système et que le parlement européen peut en être un outil.

La question de fond, c’est celle de la nécessité de la révolution. Et pour qu’il y ait une révolution qui change réellement les conditions de vie des travailleurs et travailleuses, l’Histoire a maintes fois prouvé que cela était impossible sans un Parti authentiquement révolutionnaire capable de donner aux luttes ouvrières et aux mouvements de masse une perspective et une stratégie révolutionnaires. Afin d’être un outil efficace, ce Parti doit se baser sur l’idéologie ayant guidé plus d’un siècle de combat de la classe ouvrière, le marxisme-léninisme-maoïsme. Ce n’est qu’ainsi que nous pourrons développer l’Unité révolutionnaire de la classe ouvrière et des masses populaires et développer les outils nécessaires à la révolution et à la construction du socialisme en direction du communisme.

Déjà, dans plusieurs pays du monde, ce genre de Parti existe et se développe. Ainsi, en Inde et aux Philippines, les Partis Communistes maoïstes dirigent la Guerre Populaire. En Turquie, en Afghanistan, au Pérou, ils se réorganisent pour préparer et développer la Guerre Populaire. Dans les pays impérialistes comme en Espagne, au Canada, aux Etats-Unis, en Italie, ils se développent pour porter la voie révolutionnaire au sein même de l’antre de la bête. En France, un processus d’Unification des maoïstes est en cours afin de renforcer la dynamique révolutionnaire que nous portons.

 

Boycottons les élections européennes !

Contre l’impérialisme européen et tous les gouvernements anti-populaires et réactionnaires !

Développons les luttes populaires !

Ecrasons la crise avec la révolution !

 

PCmF- BLOC-ROUGE (Unification des maoïstes)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans boycott élections européennes

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants