Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 décembre 2015 6 12 /12 /décembre /2015 18:15

Ce samedi 12 décembre une manifestation contre l'Etat d'Urgence et la montée du fascisme s'est déroulée à Clermont-Ferrand. Une manifestation dynamique, qui a scandé des slogans sur tout le parcours : "Contre l'Etat d'Urgence, l'Etat policier, on a raison de se révolter !", "L'urgence, c'est la lutte antifasciste, anticapitaliste et révolutionnaire !", "Derrière le fascisme se cache le Capital, la lutte antifasciste est internationale ! " et autres slogans contre le Front National, l'Etat d'Urgence et l'Etat policier.

 

Le cortège d'environ 200 personnes a reçu un accueil chaleureux de la part de la population qui a encouragé et applaudi l'évènement.

 

Devant la préfecture, la manifestation s'est transformée en meeting public avant de repartir place de Jaude où les dernières prises de parole ont eu lieu avant de se disperser.

 

Cette manifestation a été une réussite et plusieurs participants et participantes ont clairement affirmé leur volonté de continuer cette lutte.

 

Osons lutter ! Osons vaincre !

 

 

Intervention du Bloc Rouge au meeting public :

 

Bonjour à toute et tous !


Pour nous, au Bloc Rouge, cette manifestation est très importante. Plusieurs manifestations contre l’État d'Urgence ont lieu aujourd'hui dans d'autres villes de France. Vendredi dernier, la manifestation de Nantes a notamment été attaquée brutalement par la police.


Cette manifestation est très importante, car elle prend place sous un Etat d'Urgence imposé pour 3 mois et déjà à peine voté qu'il serait prolongé de 3 mois supplémentaires. Tous les politicards du parlement ont voté pour l’État d'Urgence, du Front National au Front de Gauche ! Le député PCF du Puy de Dôme André Chassaigne a voté l’État d'Urgence !


Alors, on essaye de nous vendre que c'est pour notre bien, que c'est pour lutter contre les terroristes djihadistes. La mascarade a duré à peine quelques jours.


Des quartiers entiers ont été placés sous couvre-feu, comme à Sens en Bourgogne. Des milliers de perquisitions ont eu lieu.


L'objectif, c'est de montrer du doigt une partie de la population : les habitants et habitantes des quartiers populaires, et en premier lieu les immigrés ou désignés comme tels. Pour l’État et les fascistes, le terme immigré est interchangeable avec musulman ou encore arabe. Ca s'aplique d'ailleurs à toutes celles et ceux qui n'ont pas la peau blanche, peu importe la nationalité.


Nos quartiers seraient donc des nids de terroristes. Nos voisins et nos voisines, nos frères et sœurs de classe, prépareraient des attentats ! Le message est clair : « nous sommes entourés de poseurs de bombes potentiels. N'ayez crainte, nous sommes là pour vous protéger ! Si vous n'êtes pas d'accord, c'est que vous avez sûrement quelque chose à vous reprocher... » Voilà ce que dit l’État bourgeois.


Alors forcément, avec l’État d'Urgence, plus besoin d'enquête ni de juge pour astreindre à résidence, pour perquisitionner ! Les préfets et les flics s'en donnent à coeur joie : expulsions de squats, assignations à résidence de militants et militantes, coups de pression, etc., etc.


On nous autorise à aller faire du shopping sur les marchés de Noël, aux galeries Lafayette et autres grandes enseignes, mais on a plus le droit de manifester ! Toute liberté au Capital, mais répression du mouvement social, syndical, écologiste, féministe, antifasciste, révolutionnaire !


Avant l’État d'Urgence, ils allaient chercher des syndicalistes chez eux à 6h du matin pour une simple chemise déchirée ! Imaginez un peu ce qui nous attend…


La lutte antiterroriste a pour vocation d'élargir son champ d'action à toutes celles et ceux qui luttent contre l’État, contre toutes celles et ceux qui au final ne recherchent que la dignité, la dignité d'un monde meilleur.


Voilà ce qui est, voilà la situation qui se développe sous nos yeux. C'est dans ce contexte qu'on nous exhorte à nous ranger derrière le drapeau, derrière notre armée, pour partir en guerre. Comme avant la 1ère Guerre Mondiale. On nous demande de défendre les puissances impérialistes qui partent en guerre. Celles là même qui grâce à ces interventions militaires pillent les ressources naturelles de trop nombreux pays. Citons comme exemple parmi tant d'autres Areva, à qui l'opération soi-disant « humanitaire » au Mali profite bien pour exploiter l'uranium du Niger.


Ces puissances impérialistes qui n'hésitent pas à déstabiliser des pays, en utilisant toutes leurs cartes pour diviser le peuple et dresser les uns contre les autres, tout ça pour mettre en place de nouveaux chiens de garde qui leur seront bien dociles. Et après, alors que les monstres qu'ils ont eux même créé se retournent contre eux, ils viennent jouer aux pompiers ! Ce sont eux les responsables !


On voit bien quelles conséquences terribles cela a eu pour l'ensemble des peuples opprimés du monde.


Cette situation est dangereuse. Elle profite à la bourgeoisie pour renforcer son appareil d’État, dans un vrai élan de militarisation et de flicage général de la société. Mais ne vous inquiétez pas, c'est pour votre bien nous disent ils !


Cette situation, et surtout ses acteurs, renforce la montée du fascisme. Sarko avait commencé à labourer le terrain pour le Front National. Certains et certaines se sont dit que Hollande allait y faire barrage. Mais non, bien au contraire ! Avec toutes les mesures anti-ouvrières et anti-populaires, le PS trace la voie royale au FN ! Avec tout le processus mis en place par le PS, Marine pourrait arriver au gouvernement et mener son programme sans même modifier la structure de l’État : tout est en place, la scène est prête pour la grande mascarade.


Le résultat des élections de samedi dernier en témoigne, c'est une ascension historique des fascistes ! Le Parti Socialiste, aujourd'hui au pouvoir, sème la misère sur les peuples de France et d'ailleurs et creuse le lit du fascisme qu'il prétend combattre. Ce n'est pas en se mettant à la traîne de nos exploiteurs, en allant « bien » voter comme les partis traditionnels de « gauche » nous exhortent à le faire, que nous combattrons la montée du Front national !


Les élections ne changerons en rien la nature du système capitaliste ! C'est la bourgeoisie, le patronat, qui a le pouvoir ! L'Etat ne sert qu'à garantir leur hégémonie politique, idéologique, culturelle ! La démocratie bourgeoise et le fascisme sont deux formes de gouvernement que se donne la bourgeoisie pour maintenir sa domination sur le peuple et accroître d'avantage son profit, c'est la triste leçon de l'Histoire.


Nous les Communistes du Bloc Rouge , nous appelons à boycotter les élections de demain ! Pourquoi ? Parce que pour combattre la montée du fascisme, la seule solution c'est la révolution !C'est le développement du Front sur une ligne antifasciste, anticapitaliste et révolutionnaire ! C'est le développement des outils qui ont pour but de servir le peuple ! C'est le développement de la solidarité internationale avec les peuples du mondes en lutte contre l’impérialisme et le fascisme !

C'est le développement dans nos usines et entreprises et sur nos chantiers de structures regroupant syndiqués et non syndiqués dans des perspective révolutionnaires ! C'est le développement de notre force combattante qui face aux attaques réactionnaires rend coup pour coup !


En un mot, c'est le déploiement de la seule guerre justifiée, la Guerre Populaire, la guerre du peuple pour reprendre le pouvoir et mettre en place un système qui serve les intérêts du prolétariat et des masses populaires !


Depuis plusieurs années maintenant, nous avons décidé de ne pas nous résigner. Pour nous, il est nécessaire de se regrouper et de développer de solides outils de lutte, une lutte ferme et sans relâche, une lutte anticapitaliste et antifasciste, une lutte révolutionnaire !


Nous appelons à relever la tête et à reprendre nos affaires en main !


Le chemin n'est pas facile, mais nous devons faire tomber les illusions !


Aujourd'hui, les défis sont de taille et c'est unis et déterminés que nous arriverons à y faire face !


A bas l’État d'Urgence, l’État policier ! On a raison de se révolter !

 

Bloc Rouge (Unification des maoïstes)

Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Clermont-Ferrand : Sur la manif contre l'Etat d'Urgence
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans état d'urgence clermont-ferrand manifestation cara
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 18:18

Clermont-Ferrand : Ce lundi matin 30 novembre, des inscriptions " Etat d'Urgence = fascisme " et "Libérez nos camarades de Paris" signées par le Bloc Rouge étaient sur le gymnase Fleury, qui acceuil ce lundi 30 décembre le meeting électoral du Parti Socialiste.

COP 21 : Liberté pour les gardé-es à vue et les inculpé-es !
COP 21 : Liberté pour les gardé-es à vue et les inculpé-es !
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans clermont-ferrand PS Etat d'Urgence
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 21:25
Etat d'Urgence, arme de répression ! / The State of Emergency, a weapon of repression !

Nous en avions déjà parlé et les faits nous donnent raison, l’État d'Urgence n'est pas contre le « terrorisme » mais contre toutes celles et ceux qui s'opposent à l’État capitaliste.

 

Les manifestations sont toujours interdites en Ile-de-France, le gouvernement parle déjà de prolonger l’État d'Urgence voté par les parlementaires du Front de Gauche au Front National, plusieurs dizaines de militants et militantes subissent des assignations à résidence dans le cadre de l’État d'Urgence, des squats ont été délogés de force, les flics nous crachent à la gueule « qu'il n'y a plus de lois »,…

 

Cet après-midi, pour la deuxième fois, l’État d'Urgence était bravé à Paris. Cette fois par plusieurs milliers de personnes. Les flics ont fait leur sale boulot et ont réprimé la manifestation interdite.

 

Ce sont officiellement 341 interpellations et 317 gardes à vue. Cazeneuve a promis d'être d'une « extrême fermeté ».

 

Nous appelons à la solidarité avec tous et toutes les interpellés et les gardés à vue !

 

Continuons à braver l’État d'Urgence qui n'est qu'un outil pour museler la contestation !

 

Osons lutter, osons vaincre !

 

We have already said it and the facts prove us right, the State of Emergency is not against "terrorism" but against all who oppose the capitalist state.

 

Protests are still banned in Ile-de-France, the government is already talking of extending the State of Emergency voted by parliamentarians from Front de Gauche to Front National, several dozen activists are under house arrest because of the State of Emergency, squats have been evicted by force, cops spit "there are no more laws", ...

 

This afternoon, the second time, the State of Emergency was braved in Paris. This time by several thousand people. The cops did their dirty work and suppressed the banned demonstration. These are officially 341 arrests and 317 in police custody. Cazeneuve promised "extreme firmness".

 

We call for solidarity with all arrested and held in custody!

 

Continue to defy the State of Emergency which is only a tool to muzzle dissent!

 

Dare to struggle, dare to win!

 

 

Etat d'Urgence, arme de répression ! / The State of Emergency, a weapon of repression !
Etat d'Urgence, arme de répression ! / The State of Emergency, a weapon of repression !
Repost 0
Published by drapeau rouge - dans état d'urgence paris cop21 république english
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 21:56
 Manifestation de solidarité avec les migrants malgré l'Etat d'urgence !

Ce dimanche 22 novembre, malgré l'interdiction de manifester en Île-de-France, a eut lieu la manifestation de solidarité avec les migrants. Ce fut la première manifestation à Paris à braver l'Etat d'urgence.

Depuis que l'Etat d'urgence a été déclaré les manifestations sont interdites en région parisienne, d'abord jusqu'au 19 novembre puis prolongé jusqu'au 22 et finalement jusqu'au 30 novembre !

Malgré cette situation de répression et surveillance généralisée, dans un contexte où les réfugiés sont de plus en plus pris pour cible et pointés du doigt depuis les attaques du 13 novembre, près d'un millier de personnes a tenu à manifester pour montrer leur pleine solidarité avec les réfugiés.

Ainsi à 15h plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à Bastille malgré l'interdiction de la manifestation. Parmi les slogans : "Solidarité avec les réfugiés !", "Pierre par pierre et mur par mur nous détruirons vos centre de rétention !", "Etat d'urgence, Etat policier ! Liberté de manifester !".

Dès que la manifestation est partie, les flics ont tout de suite voulu encercler le rassemblement. La très grande majorité des personnes rassemblées à Bastille est partie en manifestation hormis quelques groupes tel que le NPA qui n'ont pas osé aller plus loin qu'un rassemblement. Les flics ont tout de suite voulu empêcher la manif d'atteindre République : tentative de couper la manif avec gazage et coups de matraque ! Malgré trois tentatives de bloquer et diviser la manifestation, à chaque fois les flics se sont retrouvés surpassés par les manifestants et manifestantes qui les ont repoussé. Grâce à la grande détermination des personnes réunies la manifestation a pu atteindre son objectif initial : la place de la République. Les flics se sont montrés impuissant face à la volonté des manifestantes et manifestants d'exprimer leur solidarité avec les migrantes et migrants et de s'opposer à l'Etat d'urgence.

Ce n'est qu'un début ! Cette manifestation doit servir d'exemple : on a le droit de manifester, on a le droit de se révolter contre l'Etat d'urgence ! Nous continuerons de braver autant de fois que nécessaire l'Etat d'urgence pour porter nos luttes !

 

Solidarité avec les réfugiés ! Vive la solidarité internationale des peuples !

A bas l'Etat d'urgence ! Liberté de manifester !

Photos : Chris Den Hond
Photos : Chris Den Hond
Photos : Chris Den Hond
Photos : Chris Den Hond
Photos : Chris Den Hond

Photos : Chris Den Hond

Photos : Jinsub Cho
Photos : Jinsub Cho
Photos : Jinsub Cho
Photos : Jinsub Cho
Photos : Jinsub Cho

Photos : Jinsub Cho

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans réfugiés migrants Etat d'urgence manifestation

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants