Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 15:06

La révolte a éclatée sur l’Ile de la Réunion, une des dernières colonies françaises, « département » français avec la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane, Mayotte. Il faut également considérer comme colonies les COM (Collectivité d’outre-mer, anciens TOM en quelque sorte) comme Saint Pierre et Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint Martin, la Polynésie, Wallis-et-Futuna et Clipperton. Il faut également ajouter la Kanaky et les terres australes et antarctiques (inhabitées en dehors des scientifiques et militaires français) avec les îles Kerguelen, la Terre-Adélie, les îles Crozet, les îles Saint-Paul et Amsterdam et les îles Eparses qui sont traitées différemment par l’impérialisme français.

 

L’impérialisme français a plusieurs avantages à conserver ces colonies :

 

  1. De certaines de ces colonies, la France retire des ressources minérales (or et autres métaux en Guyane, nickel en Kanaky) ainsi que des ressources vivrières dont la canne à sucre, les bananes et l’ananas.

 

  1. La plupart des DOM-COM et autres territoires constituent des colonies de peuplement, mais surtout un réseau stratégique autour de la planète, assurant une présence militaire diffuse.

 

  1. Ces territoires permettent l’extension des eaux territoriales, l’élargissement des zones de pêche.

 

Petite histoire de la Réunion

 

L'île de la Réunion est explorée en 1528 par le navigateur portugais Pedro de Mascarenhas. C’était une île déserte.  Elle devient une possession française en 1638 et reçoit le nom d'île Bourbon en 1649 et devient une colonie l’année suivante. En 1646, le gouverneur Pronis  importe des esclaves (Cafres, Malgaches, Indiens). En 1664, peuplée de 1000 habitants, elle est placée sous le contrôle de la Compagnie des Indes qui utilise les esclaves pour la culture du café. A la fin du 18ème siècle, l’île est peuplée de 22500 habitants dont 4/5 sont Noirs. Sous Mahé de la Bourdonnais (1735-1746), les esclaves se révoltent et deviennent les « Nègres Marrons », nom donné aux esclaves en fuite. Le poivre, le coton, le giroflier sont introduits et cultivés par les esclaves. La Compagnie des Indes orientales perd ses privilèges en 1768. Le peuplement blanc se développe. En 1793, la révolution française n’abolit pas l’esclavage, il faut attendre 1848. Durant le 19ème siècle, des plaines du sud sont irriguées, une route circulaire est construite et le chemin de fer est développé en 1882. L’ouverture du canal de Suez porte un coup à l’économie de l’Ile : c’est la crise de la canne à sucre.

 

En 1942, la Réunion rejoint la France libre. En 1946, elle devient un département d’outremer (comme l’Algérie qui elle est divisée en trois départements). En 1982, la loi de la décentralisation est un leurre : la Réunion n’a pas l’indépendance.

 

La situation aujourd’hui

 

Aujourd’hui, l’île est surpeuplée avec 200 habitants au km². Une forte partie de la population est contrainte d’émigrer vers la métropole. On retrouve d’ailleurs le même phénomène dans les Antilles. Un bon nombre est nommé dans les services publics de métropole, alors que des métropolitains sont appelés à émigrer à la Réunion, avec des salaires et privilèges non négligeables, dont une prime de vie chère que ne touche pas les Réunionnais. La balance commerciale est déficitaire de 20%. 50% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté.

 

Ajoutés à cela, les coupes budgétaires, les augmentations des impôts, le démantèlement des services publics, la diminution des droits sociaux, le mal-logement, le chômage massif des jeunes, la répression policière de type colonial, tous ces ingrédients ont provoqué la révolte d’aujourd’hui, qui s’inscrit dans la lutte continue contre le colonialisme et le néo-colonialisme qui réduisent la population descendante des esclaves du colonialisme et de l’impérialisme à une misère toujours plus grande.

 

La grève des transporteurs autour du prix du carburant n’a été que l’étincelle qui a mis le feu à la plaine. D’autant plus que comme pour toutes les dernières colonies, le droit d’autodétermination est nié au peuple réunionnais qui continue à être exploité et opprimé par l’impérialisme français.

 

La lutte du peuple réunionnais est juste et nous devons la soutenir !

 

PC maoïste de France

Février 2012

 

 http://berthoalain.files.wordpress.com/2012/02/aleqm5gzvw-50nllhhni3kiyxypebnzd2q.jpg?w=457

 

http://berthoalain.files.wordpress.com/2012/02/a5-26a04.jpg?w=457

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Déclaration du PC maoïste de France

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants