Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 17:36

Les Camarades du PCR Canada ont interviewé un Camarade du PC (maoïste) d'Afghanistan que nous publions ici. Nous en profitons pour réaffirmer notre soutien à la lutte de libération du peuple d'Afghanistan.

 

Troupes impérialistes hors d'Afghanistan !


Vive la lutte pour la révolution de Nouvelle Démocratie !

 

PC maoïste de France

 

 


 


«La lutte de libération nationale va se poursuivre»

 

http://3.bp.blogspot.com/_CEzb0dKqJ0o/TL3C1d86TqI/AAAAAAAAFPg/Dj2aAJA7Jzk/s1600/communist-maoist-party-of-afghanistan.gif

Récemment, un membre du Parti communiste (maoïste) d’Afghanistan s’est rendu à Toronto afin de faire connaître la lutte révolutionnaire qui se déroule dans ce pays. Partisan en a profité pour lui poser quelques questions sur cette organisation et ce qu’elle fait contre l’occupation qui se poursuit.

 

D’abord, peux-tu nous présenter le parti dans lequel tu es impliqué?


Le Parti communiste (maoïste) d’Afghanistan a été formé en 2004 à la suite de l’unification de plusieurs groupes révolutionnaires. Lorsque les impérialistes ont envahi le pays en 2001, les forces maoïstes ont compris que pour leur opposer une résistance communiste la plus forte possible, elles devaient travailler ensemble.

 

Comment le parti évalue-t-il la situation actuelle en Afghanistan?


Nous considérons que nous sommes actuellement confrontés à une occupation impérialiste dans un pays qui par ailleurs, possède un caractère semi-féodal. Cette occupation a généré une guerre de résistance, qui demeure toutefois principalement dirigée par les islamistes. Notre parti participe à la résistance en propageant son idéologie et en organisant les étudiants, les femmes et les ouvrières et ouvriers contre la présence impérialiste.

 

À quoi ressemble l’occupation pour un Afghan moyen?


Toute occupation est nécessairement perçue comme étant oppressive. En outre, le régime fantoche que les impérialistes ont installé, formé de représentants de la bourgeoisie compradore, est particulièrement répressif. La poursuite de l’occupation signifie l’intensification de la guerre, et donc de l’oppression. Par conséquent, de nombreux paysans ont été contraints d’abandonner leurs maisons et de fuir leurs villages un peu partout au pays.

 

Il ne faut pas oublier non plus les conséquences environnementales de cette guerre. Les armes utilisées par les impérialistes ont empoisonné l’eau et le sol et continuent à le faire. Plusieurs études font déjà état des conséquences désastreuses de ce phénomène: naissance d’enfants difformes, taux de cancer et de mortalité infantile à la hausse, etc. Tout en détruisant l’environnement, la guerre détruit la vie de tout un peuple.

 

Mais il est vrai qu’une partie infime de la population bénéficie grassement de l’occupation. Ceux qui se sont mis au service des occupants, comme les marionnettes du gouvernement et des organisations dites «non-gouvernementales», ont certes une vie décente; mais les masses populaires, quant à elles, éprouvent de grandes souffrances.

 

Un des prétextes ayant été invoqué pour justifier l’invasion et l’occupation de l’Afghanistan, c’est qu’il fallait libérer les femmes de l’oppression du régime taliban. Quelle est donc la situation des femmes sous l’occupation?


Tu as raison: la prétendue «libération» des femmes afghanes du régime taliban patriarcal a été utilisée de manière opportuniste pour justifier la poursuite de l’occupation. En réalité, il est vrai qu’une toute petite minorité de femmes en ont bénéficié. Il y a bien eu quelques changements cosmétiques dans la superstructure: des femmes sont désormais présentes au parlement et dans ce qu’on appelle la société civile; on a également mis sur pied un ministère de la Condition féminine – toutes choses qui n’existaient pas sous le régime taliban.

 

Mais ces changements n’ont un impact que pour un nombre infime de femmes, qui vivent dans les villes. La majorité des gens – plus de 80%, en fait – demeurent à la campagne, et leur vie n’a pas changé d’un iota avec l’occupation; si ça se trouve, elle a même empiré. Dans l’ensemble, la guerre a eu des conséquences négatives pour la majorité des femmes. C’est aussi vrai dans les villes, en particulier pour les femmes de la classe ouvrière.

 

Est-il nécessaire de le rappeler, mais le régime mis en place par les États-Unis et leurs alliés demeure un régime islamiste et théocratique. Tout comme les talibans, ce régime impose une morale sociale patriarcale. Même si sur papier, la constitution de la République islamique d’Afghanistan reconnaît l’égalité juridique entre les femmes et les hommes, la vérité est que l’Afghanistan demeure une société patriarcale dont l’oppression des femmes est une caractéristique fondamentale.

 

On parle beaucoup depuis quelques temps d’un «plan de sortie» de l’Afghanistan. L’administration Obama parle de désengagement pour 2014 et dit vouloir que l’Afghanistan s’autogouverne. Qu’est-ce que le parti pense de ça, et comment voit-il son rôle pour la suite des choses?


Le plan des impérialistes yankees a toujours été d’établir une présence militaire à long terme dans la région. C’était, et c’est encore leur véritable objectif, au-delà des objectifs particuliers qu’ils ont malhonnêtement invoqués. Un de ces objectifs était évidemment de vaincre ce qu’ils ont appelé le «terrorisme musulman»; le deuxième était de promouvoir la démocratie et comme on l’a vu, il était aussi question de promouvoir les droits des femmes. Dans les faits, les impérialistes ont échoué sur tous les plans. La présence américaine a permis aux talibans de renforcer leur présence à travers l’Afghanistan et dans les pays voisins. De son côté, loin d’être affaiblie, Al-Qaïda continue à prospérer. Mais ce que les Américains voulaient dès le début, c’était d’avoir une présence militaire permanente en Afghanistan.

 

Leur plan, après 2014, est de concentrer leurs troupes sur des bases militaires permanentes, à partir desquelles ils continueront à soutenir leur régime fantoche. Le caractère de la guerre sera appelé à changer, en ce sens qu’elle affichera désormais un visage «afghan». Les partisans et l’armée du régime fantoche seront appelés à jouer un rôle beaucoup actif pour faire prévaloir les intérêts économiques américains; cela se fera toutefois sous la supervision étroite des autorités et experts militaires américains qui demeureront en Afghanistan. Notre parti va donc continuer à lutter pour la libération nationale, même après le soi-disant «départ» des troupes américaines.

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Internationalisme prolétarien

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants