Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 18:08

Voici un document politique très intéressant sur la relève révolutionnaire en Chine. C'est une question importante dans cette puissance mondiale montante et ce pays si peuplé qui a déjà connu la construction du socialisme puis son renversement avec la restauration du capitalisme.

 

Nous devons d'autant plus nous intéresser aux maoïstes de Chine car ils subissent la répression et que la propagande des médias bourgeois entretient encore l'illusion que le pouvoir en Chine serait "communiste" alors que sa véritable nature est social-fasciste : "social" en parole, fasciste en acte.

 

Bonne lecture !

 

PC maoïste de France

 

------------------------------------

 

044kp5c.png

Déclaration en dix points du Parti Communiste Maoïste de Chine

22 Mars 2009

 

1. Nous condamnons vigoureusement le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois et sa politique répressive secrète contre notre parti!

 

Le 26 décembre 2008, notre parti distribua, dans le centre-ville de Pékin et de Shangaï, le pamphlet intitulé A tout le peuple de Chine, où il était déclaré que “les peuples de Chine ont le droit de se soulever contre le le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois”. Par cette action, nous avons “osé toucher le cul du tigre”! Par la suite, nous avons intensifié notre propagande dans d'autres villes et sur internet. Cette action révolutionnaire menée par notre parti a produit une onde de choc politique contre le le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois, et a réussi à rabattre le caquet arrogant du bloc dirigeant révisionniste.

Cette action fut le coup de clairon appelant un grand mouvement révolutionnaire dans le prolétariat chinois contre la restauration capitaliste. Elle fut la fusée éclairant le chemin de la mobilisation et de l'action contre les crimes commis par le bloc dirigeant révisionniste et traître, éclairant le chemin de l'arrachage des masques trompeurs des révisionnistes et celui de la guerre populaire révolutionnaire, par la parole et l'action.

 

Notre pamphlet A tout le peuple de Chine qui a contribué au réveil et à la stimulation de la classe prolétarienne chinoise, a non seulement reçu un grand écho en Chine-même, mais a aussi déclenché une série de commentaires hors du pays. “Radio Free Asia” et “Voice of America” ont parlé de notre action. Les forces réactionnaires à l'intérieur et à l'extérieur du pays se sont immédiatement senties menacées par notre pamphlet et ont lancé des attaques contre notre parti, tout en proposant des stratégies aux cercles dirigeants du régime. Ils ont lancé des slogans comme “Scandaleux : en dressant Mao Zedong contre Hu Jintao, les fils et petits-fils de Mao ont créé le Parti Communiste Maoïste de Chine”, ou celui-ci “Si nous ne nous débarrassons pas complètement de l'héritage de Mao, nous ouvrons la porte à de grands malheurs à venir”, ou bien celui-là “ Nous avançons sérieusement l'idée de retirer le portrait de Mao de la place Tiananmen”, ou encore “Nous exigeons que le gouvernement chinois abandonne pour de bon ses oripeaux communistes” et “Si le Parti Communiste Chinois ne détruit pas bientôt le Parti Communiste Maoïste de Chine, c'est celui-ci qui le fera mourir de ses mains”, etc... On dirait des chiens enragés qui aboient au milieu de poules mouillées!

 

Le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois fait comme si de rien n'était, mais a déjà lancé la police à la pousuite de notre parti. Ils placent sous étroite surveillance les endroits où nous distribuons nos pamphlets et visionnent les images de vidéosurveillance des journées où nous avons été actifs. Ils font travailler leurs limiers dans la police internet, qui traquent les suspects. Leur but est de détruire notre parti tant qu'il n'est qu'un nourrisson. Nous condamnons vigoureusement les actions du bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois! Nous exigeons fermement qu'il mette fin immédiatement à sa répression secrète contre notre parti!

 

Notre parti adhère au principe démocratique : “qui est vertueux se sert de sa langue, pas de ses mains”, mais nous suivons aussi la loi d'airain de la révolution : “si les réactionnaires utilisent la force, nous le ferons aussi”. Le pamphlet A tout le peuple de Chine ainsi que la présente Déclaration en dix points sont là pour mobiliser et faire prendre conscience à tous des grands événements de notre pays. Nous nous opposons fermement à l'usage de la “terreur blanche” fasciste par le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois!

Si les révisionnises s'entêtent sur ce chemin et mènent le peuple de Chine vers l'effusion de sang, alors nous les accompagnerons certainement vers leur destination finale!

Il n'y aura pas de trêve tant que le dernier réactionnaire anti-maoïste n'aura pas quitté le pays! Et  il n'y aura pas de trêve tant que le dernier révisionniste et traître ayant osé s'embarquer sur le chemin capitaliste n'aura pas été purement et simplement détruit!

 

2. Nous adressons nos remerciements au peuple pour la compréhension et le soutien qu'il nous a manifestés

 

Le Président Mao a dit un jour : “Quelle est la véritable muraille qui peut nous protéger? Cette muraille, ce sont les masses qui soutiennent de tout coeur la révolution. Voilà la véritable muraille qui ne peut être détruite pas aucune espèce de force. Les contre-révolutionnaires ne peuvent pas nous détruire, mais nous pouvons les détruire.” La création de notre parti et la publication de notre pamphlet A tout le peuple de Chine a reçu le soutien de la plus grande partie des masses qui comprenaient de quoi il s'agissait. Les masses qui sont entrées en contact avec nous se sont non seulement réjouies de la création de notre parti, mais elles nous ont aussi soutenus sprituellement et matériellement. C'est surtout à dater de la première grande lutte de lignes idéologiques dans les premiers trois mois d'existence de notre parti, que de plus en plus de ceux qui avaient appris notre existence ont commencé à manifester leur intérêt et leur soutien. Ceux qui au départ ne voulaient pas rejoindre le parti souhaitent maintenant le faire; ceux qui étaient indécis au début commencent désormais à prodiguer beaucoup d'assistance.

 

Pour toutes ces raisons, nous adressons notre salut révolutionnaire le plus sincère et le plus profond à tous ceux qui comprennent et soutiennent notre parti! Tous nos hommages à la compréhension du peuple! Tous nos hommages au soutien du peuple! Certains sont préoccupés par le fait que la continuation de nos activités attirera encore plus de représailles de l'ennemi. Nous leur répondons que plus notre parti s'activera, plus il recevra de soutien des masses, et que plus il sera soutenu, plus il sera en sécurité.

 

Incontestablement, l'existence et les actions de notre parti ont causé de l'inquiétude à l'intérieur du bloc dominant. Ils maudissent leur incapacité de détruire toutes nos forces d'un seul coup. Mais l'ennemi, par habitude, tend à sous-estimer le pouvoir du peuple révolutionnaire, tout comme il se méprend, par habitude aussi, sur la sagesse et le courage des masses révolutionnaires. Puisqu'il y a une correspondance entre notre parti et les aspirations des masses populaires et de la majorité des membres ordinaires du Parti Communiste Chinois, étant donné que notre parti n'a émergé qu'en étant nourri de ce que les masses lui ont donné, il a des racines profondes dans le peuple. Ce qui fait que lorsque la situation révolutionnaire de contre-restauration surgira, notre ennemi sera empli de confusion, n'étant pas capable de se faire une image exacte de la cohorte qui souhaite le suivre sur le chemin de la contre-révolution, ni de se faire une image exacte de la cohorte qui souhaite le renverser par une révolution et qui s'y prépare. Et finalement, sans surprise, le régime dominant ne pourra pas faire grand chose contre notre parti.

 

3. Nous déclarons que le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois est l'ennemi numéro un des peuples de Chine

 

L'histoire a montré que si les révisionnistes parviennent au pouvoir, les ouvriers et paysans ne peuvent que sombrer; que si les révisionnistes contrôlent l'Etat, le prolétariat perd son pouvoir politique; que si les révisionnistes s'engagent dans les prétendues “réformes d'ouverture”, les masses laborieuses du pays seront exploitées à nouveau. Tous les désastres qui ont accablé le pays et notre peuple avec les prétendues “réformes d'ouverture”, ont été directement engendrés par le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois. Pris dans leur ensemble, les révisionnistes chinois partagent la responsabilité de l'invasion des pays par les puissances impérialistes! Par conséquent, le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois est clairement l'ennemi numéro un des peuples de Chine. Les capitalistes droitiers sont aussi nos cibles, mais notre ennemi principal est sans aucun doute le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois

Le Président Mao a dit un jour : “La négation des principes fondamentaux du marxisme,  la non- reconnaissance des vérités universelles du marxisme, c'est ce qu'on appelle le révisionnisme.” En même temps il signale que : “les révisionnistes cherchent à effacer les différences entre socialisme et capitalisme et effacent la distinction fondamentale entre dictature du prolétariat et dictature de la bourgeoisie. Ce qu'ils proposent, ce n'est pas la voie socialiste, mais la voie capitaliste.”

Les représentants de la classe bourgeoise à l'intérieur du parti, comme Deng Xiaoping, Jiang Zemin et Hu Jintao sont tous des révisionnistes contre-révolutionnaires. Ils cherchent dans leurs discours à effacer les frontières entre socialisme et capitalisme, à confondre l'un avec l'autre, mais dans leurs actes, ils suivent entièrement la voie capitaliste. Ils détruisent tous délibérément la différence fondamentale entre dictature du prolétariat et dictature de la bourgeoisie, et sont par leurs actes des capitalistes achevés. En un mot, ils s'opposent tous à la révolution socialiste et à la dictature du prolétariat. Le Président Mao nous a dit : “L'accès au pouvoir des révisionnistes, c'est l'accès au pouvoir de la bourgeoisie. Et c'est la pire sorte de capitalisme, comme le fascisme. Si un jour le Parti Communiste Chinois ne sert plus les intérêts du peuple, alors le peuple devrait se soulever et le renverser!”. Aujourd'hui, le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois est au pouvoir, et doit par conséquent être renversé.

 

4. Nous déclarons que le Parti Communiste Maoïste de Chine est un parti prolétarien révolutionnaire

 

Le Parti Communiste Maoïste de Chine esy un parti prolétarien révolutionnaire armé du marxisme-léninisme-maoïsme, il est le fidèle continuateur de la volonté du Président Mao et du PCC de l'époque de Mao Zedong, et il est une avant-garde révolutionnaire ardente composée des éléments les plus avancés de la classe prolétarienne.

Le Parti Communiste Maoïste de Chine a été formellement créé le 28 novembre 2008. Sa création est le signe qu'une nouvelle génération de membres du PCC a complètement rompu avec le bloc dirigeant révisionniste et traître, c'est le signe que la grande lutte révolutionnaire contre la restauration capitaliste menée par les peuples de Chine a été formellement déclenchée!

La ligne politique élémentaire du PCMC est de renverser de fond en comble le le bloc dirigeant révisionniste et traître à l'intérieur du PCC d'aujourd'hui, et de renverser la classe capitaliste-bureaucratique, de sorte que le maoïsme l'emporte sur le révisionnisme et que la société socialiste emporte la victoire sur la société capitaliste. L'objectif ultime de notre parti est l'avènement du communisme. La méthode de base du PCMC est de suivre la ligne révolutionnaire prolétarienne déjà tracée par le Président Mao, et d'utiliser le marxisme-léninisme-maoïsme comme base théorique et guide stratégique général.

Nous mobiliserons largement le peuple et l'organiserons, en comptant sur le pouvoir des masses elles-mêmes. D'une manière méthodique et organisée, nous nous engagerons dans la deuxième révolution socialiste de Chine, sur la base de la première et dans les conditions de la restauration du capitalisme bureauratique et de la domination du bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois. La première mission de cette révolution est de regagner les droits que les masses populaires ont perdus et de ré-établir la dictature du prolétariat. Pour mener à bien cette mission, la méthode à employer est de déclencher un grand mouvement révolutionnaire contre la restauration capitaliste du bloc dirigeant révisionniste et traître à l'intérieur du Parti Communiste Chinois, et d'engager une guerre populaire révolutionnaire par la parole et l'action dans le but de gagner une victoire complète.

 

Le travail central du PCMC en 2009 est de mener la propagande publique, d'armer idéologiquement les masses, de développer ses organisations et d'engager des luttes politiques concrètes. Nous devons diffuser l'arme du maoïsme dans le parti tout entier, l'armée toute entière et le peuple de Chine tout entier, pour pouvoir développer un réseau de cadres et de branches régionales, et collecter les fonds nécessaires à notre travail révolutionnaire. Nous mènerons des luttes contre notre ennemi et soutiendrons les diverses luttes que mènent les masses populaires pour leurs droits élémentaires. Ce faisant, nous construirons la base sur laquelle s'élancera le mouvement révolutionnaire contre la restauration capitaliste, mouvement qui arrivera graduellement.

 

5. Nous déclarons que nous faisons route vers la deuxième révolution socialiste en Chine

 

Comme le Président Mao l'a expliqué, “lorsque les révisonnistes parviennent au pouvoir, c'est la même chose que lorsque les capitalistes accèdent au pouvoir”. Mao avait aussi dit clairement que “l'antagonisme entre les classes bourgeoises et prolétariennes ne peut être résolu que par la révolution socialiste”.  Le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois d'aujoud'hui est une variante de classe capitaliste. Ce sont des chiens courants et des valets de l'impérialisme.

 

Comme l'a souligné à juste titre le Président Mao : “la présence des influences capitalistes est la cause interne fondamentale du révisionnisme, la soumission aux pressions de l'impérialisme est la cause externe du révisionnisme.” L'antagonisme de base entre la classe prolétarienne chinoise et le bloc dirigeant révisionniste et traître à l'intérieur du Parti Communiste Chinois est l'équivalent de l'antagonisme entre la classe prolétarienne et la classe bourgeoise. La façon de résoudre cette contradiction, c'est de s'engager dans la révolution socialiste contre la restauration capitaliste.

 

Le concept de la deuxième révolution socialiste a été formulé sur la base du bilan consciencieux des 27 années de révolution socialiste que le Président Mao a personnellement dirigée, ainsi que sur la base de l'étude soigneuse des contenus et des stratégies de la nouvelle révolution socialiste. Ce concept a été formulé à la naissance de notre parti, il correspond à la maturité atteinte par nous en termes d'idéologie, de théorie et de forces actives, et par les conditions objectives. Les conditions sont suffisantes pour que nous nous lancions sur la voie de la nouvelle révolution socialiste, laquelle est donc appelée deuxième révolution socialiste.

L'orientation politique générale de la deuxième révolution socialiste consiste à suivre fermement la direction du PCMC, à appliquer fermement la ligne politique, la méthode et les tactiques du parti, à s'engager fermement dans la lutte pour remplacer le système capitaliste par le système socialiste,  à s'engager fermement dans les luttes politiques prolétariennes contre la bourgeoisie pour finalement établir la dictature du prolétariat, à concentrer nos efforts vers la construction d'un véritable Etat socialiste, puissant, moderne et prospère, et à lutter fermement et avec zèle pour réaliser dans les faits le communisme.

Ce n'est qu'en s'en tenant fermement à cette orientation générale que nous pourrons accomplir victorieusement la mission glorieuse que l'histoire nous a confiée. Ce n'est qu'en s'en tenant fermement à cette orientation générale que nous pourrons répondre aux exigences formulées par le Président Mao : “unité de volonté, unité dans la ligne politique, unité dans la planification, unité dans la direction et unité dans l'action”. Faute d'une telle unité de volonté, nos cendres pourraient continuer leurs discussions sans fin à la sortie du crématorium et tout resterait sans fruit. Sans cette unité de volonté, il ne saurait y avoir d'unité dans les autres domaines. Par conséquent, s'unir fermement sous cette orientation politique générale, c'est s'unir sous la ligne politique générale qui correspond au maoïsme et qui est objectivement correcte dans les conditions actuelles de la restauration capitaliste en Chine.

 

6. Nous déclarons qu'un grand mouvement révolutionnaire contre la restauration capitaliste sera mené parmi les peuples de Chine

 

Conformément aux principes du maoïsme, pour vaincre le grand projet de restauration capitaliste du capitalisme bureaucratique chinois, il faut que s'engage un grand mouvement révolutionnaire du prolétariat chinois, capable de le défier. Nous devons lancer un grand mouvement révolutionnaire contre la restauration capitaliste parmi les peuples de Chine et mener une guerre populaire révolutionnaire par la parole et l'action!

Sans cela, nous ne pourrons pas renverser le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois, ni ré-établir la dictature du prolétariat et le nouveau système socialiste, ni accomplir les volontés de l'ancienne génération de révolutionnaires prolétariens comme le Président Mao et le premier ministre Zhou Enlaï; sans cela nous ne pourrons pas penser sans honte aux milliers de martyrs révolutionnaires qui ont donné leur vie pour les intérêts de la classe prolétarienne, ni contribuer honorablement au mouvement communiste international en tant que prolétaires chinois!

 

La nature du grand mouvement révolutionnaire des peuples de Chine contre la restauration capitaliste consiste en la lutte entre le maoïsme et le révisionnisme moderne, entre la classe prolétarienne chinoise qui a perdu le pouvoir politique et la classe capitaliste bureaucratique qui est au pouvoir, entre le socialisme et le capitalisme. La particularité de cette grande révolution est de produire une lutte théorique de la base vers le sommet dans les conditions actuelles, marquées par une grande confusion idéologique dans la plupart des secteurs de la société. La fine pointe de cette lutte est dirigée contre le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois et contre les droitiers contre-révolutionnaires incorrigibles qui soutient ce bloc. La méthode de cette lutte consiste premièrement à armer idéologiquement le peuple, puis à augmenter le niveau de lutte pas à pas, pour arriver à obtenir la victoire complète. L'arme tranchante qui doit être utilisée, c'est le maoïsme.

Le Président Mao a souligné que “les impérialistes et tous les autres réactionnaires ne sont que des tigres en papier.” En apparence, le bloc dirigeant révisionniste contrôle tout : la loi, l'armée, la police armée, la police; leur puissance a l'air incommensurable. Mais en réalité, à cause de sa nature réactionnaire et de la corruption profonde de son être, il a déjà beaucoup de points faibles. L'émergence du PCMC est le signe avant-coureur de la mort de ce bloc dirigeant.

En cette phase, notre parti, évaluant de façon réaliste la situation, se concentre sur la lutte théorique plutôt que sur la lutte militaire. D'un point de vue militaire, notre plan correspond au principe militaire “esquiver les points forts de l'ennemi, le frapper sur ses points faibles”. Nos efforts et nos actions devraient viser principalement à mobiliser et à encourager le peuple dans tout le pays à s'engager dans la grande révolution contre la restauration capitaliste. Nous devons mobiliser le peuple, l'unir par la solidarité, de façon à ce que les masses populaires agissent par leur propre volonté. C'est seulement en passant par là que nous pourrons atteindre l'étape suivante.

Le Président Mao a expliqué un jour que la Révolution Culturelle était un exercice consciencieux de préparation militaire. Il est clair désormais que cet “exercice consciencieux de préparation militaire” nous a préparé pour les luttes d'aujourd'hui.

 

L'environnement intérieur et international est à présent très favorable à la révolution chinoise. La crise économique affectant le capitalisme mondial continue de s'approfondir, et les capitalistes bureaucratiques chinois n'ont aucune moyen de s'en sortir par eux-mêmes. La domination économique et sociale du bloc dirigeant a été ébranlée des deux côtés. Face à la situation révolutionnaire en développement, le bloc dirigeant tente de donner satisfaction de façon limitée aux doléances du peuple, afin de l'apaiser, tout en renforçant son contrôle sur l'armée et la police  pour protéger son règne vacillant.

En voyant à long terme, avec l'amélioration continue de la conscience révolutionnaire des masses, les luttes économiques destinées à la protection de leurs propres intérêts passeront au stade supérieur : celui de la lutte politique pour changer le système social. Notre parti et d'autres organisations révolutionnaires monteront en puissance, et mille et un leaders révolutionnaires perspicaces politiquement, plein d'altruisme, capables de mener à bien des tâches pratiques et ayant d'autre part la volonté de sacrifier leur vie pour des buts politiques, tout en étant pourvus d'une grande compréhension de l'art de la lutte, rejoindront en masse notre parti, alors que les divers pseudo-gauchistes en seront exclus dans le cours des luttes révolutionnaires réelles.

Les opportunistes et dogmatistes qui se trouvent dans et hors du parti, faute d'accepter de se départir de leur vision du monde petite-bourgeoise, seront en proie à la dépression lorsqu'ils seront surpris par le caractère inattendu des situations de lutte, au point que certains dégénèreront au point de devenir des traîtres éhontés à la révolution. Ceux qui ne se préoccupent que de leur statut dans le parti seront de plus en plus mis à l'écart au fur et à mesure que se développe la situation révolutionnaire. Mais les membres authentiques du Parti Communiste Maoïste de Chine chanteront l'Internationale et tiendront fermement leurs positions sur les lignes de front de la grande révolution contre la restauration capitaliste. Aucune vicissitude, aucun obstacle ne fera cesser leur marche.

Ils mèneront le peuple, pas après pas, au combat dans la grande lutte contre le bloc révisionniste contre-révolutionnaire, et cela jusqu'au bout!

Peu importe s'il y a ou non, dans l'histoire du communisme mondial, des exemples de renversement d'un parti révisonniste au pouvoir, nous ne suivrons pas l'exemple de la mort de l'ex-Union Soviétique et nous continuerons le combat avant que le “drapeau rouge” ne tombe à terre! Nous irons certainement faire notre rapport au Président Mao : “Président, nous avons gagné!”

 

7. Nous déclarons que le maoïsme est la puissante arme idéologique et théorique qu'il faut employer pour obtenir la victoire sur le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois

 

Le maoïsme est le prolongement et le développement du marxisme-léninisme de notre époque, il est la somme raisonnée et systématique de la pensée maotsétoung. Le maoïsme a élevé le marxisme-léninisme à une nouvelle hauteur, il est le troisième grand jalon de l'histoire de la révolution prolétarienne. Le maoïsme est l'âme et le fondement du Parti Communiste Maoïste de Chine, il est un instrument grandiose permettant de se défendre contre les différentes sortes de pensées capitalistes et d'opportunisme dans le parti, il est en outre la grande arme idéologique et théorique qui doit être employée pour obtenir la victoire sur le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois

Le Président Mao a souligné : “Les idées justes qui représentent les classes avancées, deviennent,  une fois assimilées par les masses, la force matérielle capable de transformer la société et le monde”. Notre propos est de saisir cette arme idéologique, pour qu'elle devienne la force matérielle qui transforme la société humaine et le monde matériel. Nous n'utilisons pas notre arme pour simplement ébranler le pouvoir contre-révolutionnaire qui est en place aujourd'hui, mais pour renverser entièrement le pouvoir contre-révolutionnaire.

Nos luttes seront certainement victorieuses si nous armons du maoïsme les pensées du peuple, mais faute d'employer le maoïsme et d'en équiper les pensées du peuple, toutes nos luttes révolutionnaires ne pourront que s'arrêter au stade des slogans superficiels et n'obtiendront aucune victoire réelle. Par conséquent, nous devons donner au peuple l'arme acérée du maoïsme et faire feu de tout bois pour propager les informations qui font éclater la vérité au sujet du bloc dirigeant dans chaque région de Chine. Nous devons amener les masses populaires à frapper ensemble consciemment, continuellement et férocement contre le bloc dominant révisionniste. Telle est, assurément, la mission glorieuse de chaque membre du parti et de chaque sympathisant!

 

8. Nous déclarons que nous devons anéantir toutes les pensées erronées qui subsistent dans la gauche, afin d'ouvrir la voie au grand mouvement révolutionnaire de la classe prolétarienne

 

Sur la question de comment contrecarrer la grande restauration du capitalisme, il y a eu de nombreuses discussions au sein de la gauche en Chine, mais qui sont restées sans réponse. Pendant longtemps, les recherches concernant la résolution du problème de la restauration capitaliste se sont limitées au débat sur les “différentes façons de tuer le cochon”. Les propositions se multipliaient, comme : “le retour aux monts Tsinkiang, l'établissement de bases d'appui révolutionnaires et de conquête du pouvoir politique par la guerre de guérilla”, “la lutte contre la restauration capitaliste du bloc dirigeant ne consiste pas seulement en une lutte anti-révisionniste, mais aussi une lutte contre le capitalisme bureaucratique”, “la restauration capitaliste est dorénavant achevée, la révolution d'aujourd'hui n'est donc plus anti-révisionniste”, “notre révolution devrait être en premier lieu une révolution démocratique”, “nous devrions aller à la campagne et établir des entreprises coopératives”, “nous devrions nouer des amitiés avec des éléments de la base et accroître notre nombre”, “nous devrions mener des luttes dans le cadre légal et faire virer à gauche le gouvernement central”, “diviser le pays par la force armée et conquérir directement les villes”, etc...

Le seule mention du nombre de “stratégies révolutionnaires” qui ont été proposées a de quoi donner le vertige.

Bien que tous ces points de vue aient été avancés de bonne foi, ils sont objectivement partiaux, dogmatiques et métaphysiques. Certains d'entre eux nient tout simplement l'existence du bloc dominant révisionniste et traître à l'intérieur du PCC, certains ne voient pas les méthodes de restauration des révisionnistes modernes, d'autres mettent l'accent sur un point particulier tout en négligeant l'essence et le tout, d'autres enfin ne semblent pas avoir la moindre compréhension de l'existence des classes et de la lutte des classes. Comme Lénine l'a souligné : “Ils se considèrent comme des marxistes, mais leur compréhension du marxisme est dégénérée à l'extrême. Le facteur déterminant, la dialectique révolutionnaire du marxisme, il n'en ont pas la moindre idée.” Ces gens ne comprennent pas la signification essentielle de ce grand enseignement maoïste : “Les idées justes qui représentent les classes avancées, deviennent,  une fois assimilées par les masses, la force matérielle capable de transformer la société et le monde”. Certains n'ont pas la moindre idée de la nature essentielle de cette révolution, n'est-ce pas tout simplement stupide et dérisoire?

D'après les principes du maoïsme, l'âme vivante du marxisme est la capacité d'avoir une analyse concrète de situations concrètes. Nombreux sont ceux qui admettent cette vérité, mais bien peu sont ceux qui l'appliquent. Les opportunistes tout autant que les dogmatiques traitent le marxisme-léninisme-maoïsme comme un corps de formules abstraites et étroites qui doivent s'imposer dans toutes sortes de situations. Ils refusent d'enquêter sur la transformation des contradictions et sur les circonstances spéciales dans lesquelles celles-ci se développent. Par exemple, ils ne prennent pas en considération la façon dont le capitalisme bureaucratique en est arrivé à devenir ce qu'il est aujourd”hui, ils ne reconnaissent pas qu'appartient au contenu du capitalisme bureaucratique chinois le fait que celui-ci existe sous la forme du révisionnisme.

Ils ne considèrent que le phénomène, pas l'essence. Ils ne saisissent qu'un point particulier et négligent le reste. Ils ne se préoccupent que de l'expérience historique, mais sont incapables d'une quelconque créativité correspondant aux circonstances. Lorsqu'ils voient un boîteux, ils veulent traiter  sa jambe, mais sans voir que le boîtement a été causé par une blessure et ne reconnaissent pas le fait que, tant que la blessure n'est pas traitée, la jambe restera toujours boîteuse. Ce qui fait que même s'ils crient qu'il faut revenir aux monts Tsinkiang, à ce jour il n'y a personne là-haut, même si certains de nos amis appellent les gens à s'immerger dans les masses pour y faire advenir le changement, à ce jour il n'y a eu aucun changement réel. Les noms de certaines entreprises coopératives, comme celle du village de Nanjie, sont certes assez fameux, mais elles ne peuvent pas  blesser un seul cheveu du bloc révisionniste dirigeant, ni ne peuvent bloquer la grande avalanche de la restauration capitaliste. Tous ces exemples sont en fin de compte comparables “aux minauderies d'un chat qui hésite à proximité d'un plat chaud” comme aurait dit Lénine.

 

Le rapport entre le bloc dirigeant révisionniste et traître d'un côté, et le capitalisme bureaucratique de l'autre est le rapport entre la cause et l'effet. Si la cause est traitée, l'effet le sera aussi, directement. Faute d'une compréhension correcte de la cause, les efforts pour traiter l'effet seront vains. Par conséquent, si nous nous attelions directement à l'effet sans examen de la cause, non seulement nous ne trouverons pas le fil d'Ariane au sein d'une pelote confuse, mais nous agirions aussi sans nous conformer aux lois objectives de son développement. Par conséquent, sous-estimer l'importance des luttes révolutionnaires dans le domaine de la théorie sous la domination du révisionnisme est très incorrect, c'est une lourde violation de la dialectique révolutionnaire du marxisme. 

 

En oute, l'éclectisme en politique, le libéralisme dans les pensées, le dogmatisme dans la théorie, l'opportunisme dans le style de travail et le sectarisme dans l'action, etc. forment des obstacles sur la voie du grand mouvement révolutionnaire de la classe prolétarienne face à la restauration capitaliste. Ces obstacles sont ces idées erronées qui toutes empêchent le développement positif du mouvement révolutionnaire de contre-restauration. Leur existence ne peut qu'ajourner celui-ci. Si nous sommes capables de transformer ces influences négatives en influences positives, de sorte que la gauche chinoise toute entière pense à l'unisson et emploie ses forces dans la même direction, quelles difficultés rencontrerons-nous pour déposer le régime actuel dans les trois années à venir?

Cela serait aussi facile qu'à un chef cuisinier de couper des concombres! En conséquence de quoi, toutes les personnes de la gauche qui se considèrent comme maoïstes et les membres de notre parti ont la responsabilité de se donner à eux-mêmes de hautes exigences en ce qui concerne la pensée politique, la théorie révolutionnaire et la pratique réelle, et de se débarrasser de toutes les idées erronées et autres obstacles qui encombrent notre chemin! Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons ouvrir la voie au grand mouvement révolutionnaire contre la restauration capitaliste! Ce n'est qu'ainsi que nous pourrons nous embarquer sur la voie du progrès historique qui est celle du peuple!

 

9. Nous déclarons que le bloc dirigeant révisionniste et traître du Parti Communiste Chinois doit être déposé

 

 

Comme l'a fait remarquer le Président Mao : “La vérité du marxisme est irrésistible, les masses populaires vont certainement mener la révolution”. Comme la grande situation révolutionnaire contre la restauration capitaliste continuera de se développer, les querelles intestines dans le bloc dirigeant révisionniste changeront elles aussi. Ce genre de changement est causé par des facteurs extérieurs qui produiront sur eux graduellement leurs effets. Le vent de la révolution soufflera jusque dans les casernes de l'armée et l'appel de la conscience et du soulèvement pénétrera dans les rangs de l'armée. Chaque soldat se souciera de sa position politique : la majorité se rangera du côté de la révolution, seule une petite minorité se rangera du côté de la contre-révolution. L'armée nécessairement se divisera en deux. Les leaders révisionnistes invétérés et les officiers réactionnaires dans l'armée se retouveront petit à petit isolés. Les têtes du bloc dirigeant seront soit “écartées” suite aux vagues de grèves ouvrières et étudiantes dans le pays, soit renversées directement par les forces révolutionnaires du peuple prolétarien, soit encore forcées d'entrer dans des négociations avec la révolution populaire et mises sous pression pour quitter le pouvoir. Mais quelles que soient les façons dont ils s'en iront, ils doivent s'en aller, et sur ce sujet il n'y a absolument aucun doute!

 

En cette première phase du grand mouvement révolutionnaire de contre-restauration, notre parti appelle les têtes du bloc dirigeant contre-révolutionnaire à se démettre volontairement de leurs fonctions. Comme dit le vieux proverbe chinois : “Celui qui est vertueux et réellement capable comprend les exigences des temps”. Plus tôt vous quittez le pouvoir, plus vous agissez de plein gré. Plus tard vous le quittez, plus vous serez forcés par les circonstances. Si vous abdiquez suite à des négociations, tel sera le choix le plus sage, car en renonçant assez tôt, vous écartez d'autant plus de vous la pression et pourrez vivre en paix. Ce faisant, vous vous ménagez une porte de sortie relativement honorable, et vous laissez aussi une voie ouverte vers la lumière du jour pour votre famille et votre descendance.

Si d'aventure le bloc dirigeant refusait de se repentir et commettait des massacres de masses, alors vos crimes pèseraient mille fois plus lourd dans la balance, ce qui non seulement laisserait de vous un funeste renom pour les mille générations suivantes, mais aussi aboutirait à l'anéantissement complet de vos clans. Pour ce qui est de la classe prolétarienne, cela ne représenterait qu'un nouvel épisode du baptême révolutionnaire par le feu et le sang.

 

10. Programme du Parti Communiste Maoïste de Chine

 

1. Nous appelons au renversement complet de tous les tenants de la voie capitaliste, grands et petits et de tous les éléments bureaucrates corrompus. Nous voulons abolir la constitution et la législation capitaliste qui a été imposée aux peuples de Chine par le bloc révisionniste et traître. Nous voulons établir des conseils populaires de contrôle afin que tout le monde participe à la gestion et à la supervision de l'Etat, de l'armée et du gouvernement, afin que le peuple ait la garantie d'être le véritable maître du pays.

 

2. Toutes les unités de production de propriété collective établies avant 1977 seront complètement rétablies. Tout travailleur au chômage qui a travaillé dans ces unités de production retrouvera sans conditions son poste et son salaire. Toutes les possessions qui ont été retirées de ces unités de production collectives seront reprises et reconstituées.

 

3. Toutes les entreprises monopolistes d'Etat formées après 1977 seront rendues au peuple.

 

4. Les communes populaires à la campagne seront rétablies. En ce qui concerne concrètement chaque village, nous devons respecter les choix des masses. Ceux d'entre eux qui choisiront le chemin collectiviste seront soutenus par l'Etat, quant à ceux qui voudront laisser les choses en l'état, ils y seront autorisés.

 

5. Le système militaire des grades sera aboli, et l'armée sera réformée. La tâche de former une armée révolutionnaire modernisée sera entreprise. L'armée sera entraînée à pouvoir à tout moment répondre à toute violation de notre pays par une invasion ou des actes de piraterie.

 

6. Toutes les école primaires et secondaires, ainsi que toutes les universités deviendront entièrement gratuites, à l'exception de l'achat des manuels scolaires. Les universités offriront le gîte et le couvert gratuitement, ainsi qu'une aide financière aux étudiants qui en auraient besoin. Le système éducatif sera tourné d'abord et avant tout vers la création d'une nouvelle personnalité socialiste, à la fois “rouge” et “experte”. Des emplois seront garantis pour tous ceux qui auront eu un diplôme.

 

7. La qualité du service dans tous les hôpitaux du peuple et hôpitaux chinois traditionnels sera fondamentalement améliorée. De nouveaux hôpitaux seront construits dans chaque ville et bourgade de Chine. Tous les résidents de Chine, qu'ils soient de la ville ou de la campagne, pourvu qu'ils soient citoyens de la République Populaire de Chine, recevront des soins médicaux gratuits, à l'exception des coûts élémentaires des médicaments. Le coût des soins médicaux sera régulé directement par l'Etat et certains seront gratuits si besoin est. La directive politique du Président Mao : “Que la charge du secteur médical et sanitaire soit transferrée aux zones rurales” sera appliquée. Les communes populaires dans les zones rurales établiront de nouveaux hôpitaux et des dispensaires seront construits dans chaque village. Tout individu aura la garantie de recevoir un traitement sanitaire et médical convenable et bon marché. La triste condition dont souffrent les pauvres aujourd'hui : “Tiens bon si tu as une petite maladie” et “Attend la mort si tu en as une grande” sera pour toujours changée.

 

8. Toutes les personnes âgées qui ne sont plus en état de travailler, qu'ils-elles soient de la ville ou de la campagne, toucheront une retraite d'Etat. Toute personne handicapée qui n'est plus en état de travailler sera prise en charge par l'Etat. Tous les soucis concernant le soin des personnes âgées ou handicapées s'effaceront.

 

9. Tout adulte qui est citoyen de la République Populaire de Chine pourra choisir son poste de travail en postulant. L'Etat sera chargé de la planification générale des postes à pourvoir. Le principe socialiste de ditribution “ à chacun selon son travail” sera appliqué.

 

10. Toutes les entreprises privées qui ne cherchent pas à couler l'Etat, qui ne pratiquent pas l'opportunisme ou l'exploitation en grand, et qui ne portent pas préjudice au bien-être du public pourront continuer à exister comme autrefois. En même temps, les lois de l'Etat protègeront les droits de quiconque souhaitant s'engager dans le business privé et l'Etat apportera son assistance si nécessaire.

 

11. Tout citoyen adulte de la République Populaire de Chine recevra la garantie d'avoir un logement qui lui appartienne.

 

12. Les procédures d'incorporation et de promotion dans le parti seront fixées en conformité avec la charte du Parti Communiste Maoïste de Chine. Il est possible que cela se passe très rapidement pour certaines personnes.

 

13. Aucun de ceux qui se sont rangés aux côtés des réactionnaires pendant la phase de restauration capitaliste contre-révolutionnaire, aucun de ceux qui ont chanté les louanges des “réformes d'ouverture”, ni aucun de ceux qui se sont rangés aux côtés du bloc dominant révisionniste ne seront autorisés à avoir quelque position dirigeante que ce soit à quelque poste que ce soit dans toute l'étendue du pays. En revanche, tous ceux qui ont réussi à tracer une ligne de démarcation entre eux et le bloc dominant et qui l'ont combattu pendant la grande révolution anti-restauration, recevront le pardon pour leurs crimes politiques passés.

 

14. Tous ceux qui ont en apparence cherché à se joindre à la révolution pendant le grand mouvement révolutionnaire anti-restauration, mais qui ne se préoccupaient en réalité que de leurs intérêts personnels, seront disqualifiés pour tout poste de direction dans le parti et le pays.

 

15. Les cadres révolutionnaires sont les serviteurs du peuple. Mis à part les gardes du corps et les assistants qui sont nécessaires aux cadres dirigeants principaux du parti et de l'Etat, il n'est permis à aucun cadre d'avoir des secrétaires, des docteurs, des cuisiniers, des chauffeurs ou tout autre personnel de service.

 

16. Le niveau d'honoraires de tous les cadres et dirigeants dans le parti ne doit jamais dépasser celui du salaire le plus élevé d'un ouvrier du pays. Leurs domiciles ne pourront pas dépasser les 150 m2.

 

17. Tous les cadres qui auront pratiqué le détournement de fonds, qui auront accepté des pots de vin, qui se seront mêlés à toute chose contraire aux intérêts des masses populaires et qui n'auront pas agi conformément aux souhaits du peuple, seront démis de leurs fonctions.

 

18. Un soin tout particulier sera accordé aux familles et aux descendants des martyrs révolutionnaires, ainsi qu'à tous ceux qui auront aidé autrui héroïquement au détriment de leur propre sûreté.

 

19. Tous les officiels corrompus qui se seront enfuis à l'étranger avec beaucoup d'argent seront pourchassés et arrêtés, quelque soit l'endroit où ils auront trouvé refuge! Tous ceux qui refuseront de se repentir pour leurs crimes politiques, où qu'ils se cachent dans le monde, seront exécutés à tout prix.

 

20. Tout droitier contre-révolutionnaire qui aura combattu la deuxième révolution socialiste et qui se sera opposé à la dictature du prolétariat sera ré-éduqué de force sous un contrôle étroit. Ceux de ces contre-révolutionnaires qui manifesteront une attitude mauvaise et réactionnaire seront liquidés sans pitié!

 

Notre programme détaillé se s'arrête pas ici. Nous pensons que dans un avenir pas si lointain, le peuple travaillera avec foi et honneur et que leurs pensées et leurs vies connaîtront une profonde transformation. Le mode de vie et les pensées banales et corrompues de la classe bourgeoise seront complètement abandonnées, et une nouvelle société socialiste émergera et deviendra un exemple pour le développement de toute l'humanité. Un nouvel Etat, moderne, socialiste, prospère et puissant se dressera vaillamment à l'Est et deviendra, à proprement parler, une “perle de l'Orient”.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans International

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants