Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 18:13

PALESTINE, LIBAN, IRAK, LA LUTTE ANTI-IMPERIALISTE

ET LA REVOLUTION PROLETARIENNE MONDIALE

 

La question de la direction du mouvement de libération nationale

Nous savons depuis Lénine que tout mouvement de libération nationale qui n’est pas dirigé par le prolétariat finit par passer des accords avec l’impérialisme.

Nous savons que le parti communiste même sous sa forme la plus embryonnaire doit conserver son indépendance de classe, soutenir seulement les aspects justes, combattre les positions erronées de la bourgeoisie nationale, n’accorder son appui-critique qu’à la seule condition que le prolétariat puisse s’organiser et défendre les intérêts des masses populaires, droit à s’organiser en parti, syndicats, comités etc. L’alliance des communistes avec la bourgeoisie nationale ne peut être que temporaire et l’histoire nous montre de multiples exemples de la faillite du concept selon lequel « qu’importe la direction du moment du moment qu’elle lutte contre l’impérialisme. » a des limites.

Seules les luttes dirigées par le parti, permettront de rompre avec l’impérialisme jusqu’au bout, comme en Chine, au Vietnam. Cela ne veut pas dire que les communistes ne puissent pas soutenir un mouvement de libération nationale ou participer à un front de libération nationale qui ne soit pas dirigé par eux, bien entendu en conservant leur indépendance politique.

Au niveau international le soutien des communistes doit être de même nature. Ils doivent encourager la lutte contre l’impérialisme et aider à la formation du noyau communiste (maoïste), l’appuyer, c’est la tâche internationaliste principale.

Soutenir le mouvement sans apporter l’analyse marxiste-léniniste-maoïste permettant sa progression, c’est du suivisme, de l’opportunisme en politique.

           

La question du front de libération nationale :

Le front réuni tous ceux qui sont opposés à l’impérialisme et aux classes qui lui sont liées (compradores et semi-féodales). Dans le front il y a des communistes, des révolutionnaires, des minorités nationales, des athées et des croyants comme dans tout front. Le Front National  anti-fasciste lors de IIème guerre mondiale rassemblaient « celui qui croyait et celui qui ne croyait pas » (Aragon). La liquidation par les révisionnistes du camp socialiste, a eu pour conséquence, la liquidation de l’influence marxiste-léniniste-maoïste sur le mouvement de libération nationale.

C’est seulement dans les pays où les partis mènent la guerre populaire que le front est dirigé par le parti comme au Népal, Pérou, Inde, Bengladesh, Bhoutan, Philippines, que la lutte est alors dirigée contre l’impérialiste et les forces féodales et compradores qui lui sont liées.

            L’odieux génocide perpétré par le nazisme contre les juifs a renforcé le projet impérialiste et sioniste d’implantation d’un Etat basé dont une origine religieuse commune. Cet Etat ne pouvait être qu’un Etat colonial dont l’objectif était l’expulsion des arabes (musulmans, chrétiens ou athées). L’expansionnisme continu montre bien la nature même du projet. Le territoire « palestinien, est mité par les colonies sionistes de peuplement, véritables forteresses  reliées entre elles, de plus en plus nombreuses en Cisjordanie, sur le territoire de plus en plus réduit où vivent les palestiniens. En Palestine la duplicité de l’Etat colonial est manifeste, comme est manifeste la duplicité des impérialistes dans la région au Liban particulièrement. La politique des conciliateurs palestiniens a fait fiasco, et la résistance s’organise sous la direction du Hamas, des oppositionnels de l’OLP, des chrétiens  des progressistes et marxistes en toute petite minorité en Palestine, le Hezbollah et quelques forces marxistes au Liban, en Irak différentes forces (sunnites, chiites, principalement, mais aussi des marxistes qui ont refusés la politique collaborationniste des révisionnistes du PCI et une petite formation maoïste)

Les maoïstes doivent se battre  au sein du front anti-impérialiste contre toutes les discriminations religieuses, anti-islamiques et antisémites, anti-chrétiennes, anti-communistes.

La question est de porter la lutte libération nationale à un niveau supérieur sur le plan politique en posant en théorie puis en pratique, la question de la poursuite sans transition de la lutte de libération nationale anti-impérialiste à la lutte pour une Palestine démocratique sans distinction d’origine ethnique ou religieuse, reprenant l’objectif de l’OLP, en le portant à un niveau supérieur. C’est le rôle des maoïstes de remettre à l’ordre du jour le mot d’ordre de l’OLP en Palestine. Au Liban, par la lutte contre l’impérialisme et les forces liées au sionisme et à l’impérialisme américain.

 

Parti Communiste maoïste de France                                                     Le 18 mai 2008

drapeaurouge@yahoo.fr                drapeaurouge.over-blog.com                               imp.spé

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans Anti impérialisme

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants