Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 octobre 2015 2 27 /10 /octobre /2015 20:43
YDG : Les Combattants du Peuple sont Immortels ! Votre lutte est notre lutte !

Nous republions ici la traduction de la déclaration du YDG (Nouvelle Jeunesse Démocratique) suite à la mort de 3 Camarades combattants de la guérilla du TIKKO (Armée Ouvrière et Paysanne de Libération de la Turquie).

Nous leur rendons hommage en reprenant à leurs côtés leurs slogans :

 

Les Combattants du Peuple sont immortels ! Votre lutte est notre lutte !

 

Bloc Rouge


 

Publié sur Nouvelle Turquie

 

Centre d’Information : Le Yeni Demokrat Gençlik (YDG) a fait une déclaration, pour les combattants de la guérilla du TiKKO morts à Dersim, en revenant sur les événements vécus ces derniers mois en Turquie et au Kurdistan. Chacun de ces combattants du peuple ayant appartenu au YDG, le mouvement de jeunesse rend honneur à ces martyrs « Cengiz, Hakan et Özgüç… Ces camarades, avec qui nous avons milité côtes à côtes, ont longtemps lutté pour que le mouvement Yeni Demokrat Gençlik organise chaque jeune et devienne une force de combat importante contre le fascisme. Ces camarades, en s’immortalisant sans se rendre et en combattants, ont honoré et salué la lutte de la jeunesse ! Leur lutte est notre lutte ! »

 

Les Combattants du Peuple sont Immortels ! Votre lutte est notre lutte !

 

3 combattants de la guérilla du TIKKO sont tombés lors d’un affrontement durant une opération de de l’Etat fasciste turc à Dersim/Ovacık (Pulur) dans la nuit du 21 au 22 octobre. Trois combattants du peuple, Cengiz İçli (Ünal), Hakan Çakır (Yurdal), Özgüç Yalçın (Sefkan), qui ont voué leurs vies à la libération et l’indépendance du peuple, sont tombés en martyres suite à une opération, soutenue par l’aviation, commencé à 23.00h dans les alentours du village de Şahverdi à Ovacık.

 

A partir du Massacre de Suruç, l’Etat de la république turque fasciste a lancé une attaque violente et totale contre les forces patriotes (PKK) et les forces révolutionnaires, sous couvert de « lutte contre le terrorisme ». Alors que l’Etat s’était dévoilé lors de ce massacre en utilisant les militants sauvages de DAECH, il a lancé cette offensive contre les forces progressistes, en essayant sans honte d’en faire porter le chapeau aux patriotes et aux révolutionnaires.

 

Dans ces opérations, plus de 3000 personnes ont été interpelées et plus de 1000 ont été emprisonnés. En parallèle, l’Etat turc fasciste a accéléré les opérations militaires et les bombardements, à l’intérieur comme à l’extérieur de ses frontières. En bombardant les villages de Zergele à Kandil, l’Etat a massacré les populations y vivant. Dans la continuité, à l’aide de snipers, les politiques de massacres ont commencé lorsque la loi martiale a été déclarée d’Amed à Muş, dans les quatre coins du Kurdistan de Turquie. Avec la même sauvagerie dont Israël fait preuve contre le peuple palestinien, Cizre à Şırnak a été déclarée Zone de Sécurité Spéciale et l’armée a occupé la ville et instauré l’interdiction de sortir dans les rues durant 10 jours. Des dizaines de personnes, parmi lesquelles des enfants et de vieux, ont été massacrés. De plus, en souillant le corps dénudé d’Ekin Wan, tombée martyre lors d’un affrontement dans la ville de Varto à Muş, l’Etat a montré encore une fois comme il a peur de la résistance des femmes.

 

Plus de 100 personnes sont mortes, et plusieurs centaines d’autres blessées, lorsque l’Etat, utilisant encore ses pions de DAECH, a provoqué le massacre devant la Gare d’Ankara le 10 octobre. L’Etat, et plus particulièrement l’AKP à sa tête, nous a ainsi montré toute la sauvagerie dont il été capable d’user contre le peuple, et il continue de le montrer ! Alors qu’à l’ouest, il attaque chaque manifestation et tue les militant-e-s révolutionnaires chez eux/elles, à l’est l’Etat bombarde les cimetières des martyr-e-s. Partout dans le Kurdistan de Turquie, des opérations militaires sont effectuées dans le but de détruire et neutraliser les guérillas. C’est dans ce contexte que trois femmes de la guérilla du PKK sont tombées en martyres suite à des opérations de bombardements sur le cimetière des martyr-e-s de Pülümür à Dersim.

 

Toutes ces actions, les arrestations, la loi martiale et les massacres, les bombardements et les opérations spécifiques contre les guérillas n’ont qu’un seul but : que les opprimé-e-s, notre classe ouvrière, se rende sans combattre !


Mais en vain ! Vous n’y arriverez pas ! Ni les arrestations, ni les emprisonnements, ni les massacres n’arrêterons la lutte légitime et la résistance de notre peuple !

 

Les trois combattants de la guérilla du TKP/ML TiKKO tombés à Ovacık sont, comme les autres combattant-e-s du peuple morts en martyres, devenus des graines semées sur cette terre. Le drapeau rouge qu’ils agitaient sur la cime des montagnes n’est jamais tombé et ne tombera jamais.

 

Ils ont ouvert déployé les ailes de l’immortalité sur la voix de la liberté et du salut de la classe ouvrière. Ils se battaient pour le souhait de libération du peuples kurde dont la langue, la culture, la volonté politique sont ignorées, et réduites en miette par l’assimilation, la destruction et le déni.

 

Ils luttaient pour les opprimé-e-s de chaque peuple et chaque croyance méprisé-e-s, pour chaque culture et croyance interdites. Ils résistaient pour la libération des femmes victimes de violences domestiques et conjugales qui meurent chaque jour sous les coups des hommes. Ils combattaient contre l’oppression, la violence et la terreur par laquelle les attaques néo-libérales volent la jeunesse du peuple.

 

A présent chacun d’entre eux ont pris honorablement place dans l’histoire, en tant que monument de la résistance. Chacun d’entre eux a payé son tribut et a été présent sur chaque terrain des luttes de la jeunesse, et à présent ces camarade sont devenus immortels en devenant un exemple pour les autres.

 

Cengiz, Hakan et Özgüç… Ces camarades, avec qui nous avons milité côtes à côtes, ont longtemps lutté pour que le mouvement Yeni Demokrat Gençlik organise chaque jeune et devienne une force de combat importante contre le fascisme. Nos camarades étaient les élaborateurs et les animateurs de nos campagnes, nos conférences et de nos activités de village. Ces camarades, en s’immortalisant sans se rendre et en combattants, ont honoré et salué la lutte de la jeunesse ! Leur lutte est notre lutte ! Nous agiterons sur les plus hautes montagnes le drapeau qu’ils nous ont transmis !

 

Les Martyrs de la Révolution sont Immortels !

 

Les Combattant du Peuple sont Immortels !

 

Yeni Demokrat Gençlik

 

 

Traduit de : http://www.ozgurgelecek.org/manset-haberler/17220-ydg-halk-savaclar-oeluemsuezduer-muecadeleniz-muecadelemizdir.html

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans turquie kurdistan dersim TIKKO TKP-ML YDG

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants