Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 12:06
Les contradictions au sein du peuple et les contradictions antagoniques dans la question palestinienne

Les attaques israéliennes contre la population de Gaza ont exacerbé les contradictions au sein du peuple et celles antagoniques, c'est-à-dire entre l’impérialisme et ses valets d’un côté et les peuples et nations opprimés de l’autre.


Dans la question palestinienne, les contradictions au sein du peuple sèment la division au sein du peuple de France, mais aussi dans la plupart des pays impérialistes.

L’impérialisme et les forces réactionnaires, fascistes, utilisent ces contradictions au sein du peuple pour renforcer leur pouvoir, leur dictature de classe.

Quant aux opportunistes, ils émoussent la juste combattivité des masses populaires vers l’illusion d’un règlement pacifique du conflit et ainsi apportent de l’eau au moulin des obscurantistes de tous bords qui n’ont pas pour objectif l’émancipation de l’humanité, mais de maintenir la dictature du capital.

Les gouvernements de droite comme de gauche développent une politique réactionnaire, policière contre les immigrés, et renforçant ainsi les positions idéologiques racistes et antisémites du Front National. Ainsi s’opère la fascisation rampante de l’appareil d’Etat et la montée du Parti fasciste (FN) et des groupes extrémistes fascistes et néo-nazis. Ce phénomène de montée du fascisme est visible dans tous les pays d’Europe et son développement accompagne l’approfondissement de la crise, comme avant la guerre, dans un contexte nouveau (disparition du camp socialiste, liquidation et dispersion idéologique des partis communistes).

Le FN en appelle à la nation, dénonce les partis bourgeois, attaque les progressistes et les révolutionnaires,  dissimule son antisémitisme, attaque les immigrés, insinuant qu’ils sont des graines de « terroristes », ils défendent l’occident chrétien. Ils repoussent ainsi une partie des immigrés vers des positions communautaristes. Ils sont pour la restriction des libertés entre autre syndicales et une prétendue défense des petits commerçants et des artisans que l’UDCA dont J.M Le Pen était député a pourtant trahi et abandonné.

Les groupuscules fascistes et néo-nazis, pour la plupart antisémites, sont avant tout  anti-immigrés, racistes, anticommunistes et utilisent la violence contre les antifascistes et antiracistes.

Outre le FN et ces groupuscules, se développe un courant pernicieux et dangereux, qui sous la fausse étiquette d’antisioniste est en réalité antisémite, pêche en eaux trouble et influence une partie de la jeunesse des quartiers populaires, abandonnée, réprimée par la bourgeoisie au pouvoir, sans perspective. C’est le courant animé par Soral (ex-FN)  à travers son bloc Egalité et Réconciliation et de Dieudonné. Leur objectif est d’établir une tête de pont liée aux autres forces d’extrême droite au sein de la jeunesse, en ciblant la jeunesse issue de l’immigration.

De l’autre côté, l’extrême-droite sioniste soutient l’Etat colonial d’Israël expansionniste qui élargit son espace vital au détriment du peuple palestinien implantant des colonies en Cisjordanie. Les attaques de la Ligue de Défense Juive contre les défenseurs des droits du peuple palestinien chassé de ses terres ne se comptent plus.

Enfin, en dehors et contre l’unité de la classe ouvrière, les intégristes religieux tentent de mobiliser la jeunesse en se servant du sentiment religieux présent au sein des masses pour la détourner du combat révolutionnaire.

Après la liquidation du camp socialiste et la transformation de l’URSS et de la Chine populaire en Etats impérialistes, l’abandon de la lutte intransigeante contre l’Etat capitaliste des anciens partis communistes, de la énième trahison du PS, la classe  ouvrière et les couches populaires sont désarmées, divisées, sans perspectives  révolutionnaires et subissent les influences diverses qui les divisent.

C’est en jouant sur les différences qui naturellement existent au sein du peuple, que les réactionnaires de toutes tendances tentent de diviser la classe ouvrière et les couches populaires et les utiliser pout leur propre fin, à savoir la préservation du pouvoir pour leur caste, c'est-à-dire la détention du pouvoir politique pour une minorité. Chacun utilise l’arme idéologique la plus appropriée pour parvenir à cet objectif en utilisant les différences et les contradictions qui existent au sein du peuple soumis à la dictature du capital, de sa conception du monde, de son idéologie, qui prêche la soumission et utilise les différences idéologiques, politiques, religieuses, culturelles et d’origine, pour dresser les communautés les unes contre les autres.

Depuis des milliers d’années les classes dominantes ont utilisé les classes populaires, la classe ouvrière pour mener leurs guerres de rapines, leurs guerres injustes, au profit de leur classe, de leur caste. Comme celles du 19ème siècle et du 20ème siècle qui ont fait des centaines de millions de morts (1ère, 2ème guerre mondiale, guerres coloniales, avec des atrocités incroyables allant du massacres des populations civiles à des génocides systématiques -arméniens juifs, amérindiens, tasmaniens, etc.).

Les peuples ont lutté contre l’exploitation, l’oppression : révoltes des esclaves à Rome, guerres paysannes puis révolution bourgeoise (1789) contre le féodalisme, prolétariat contre bourgeoisie (la Commune de Paris en 1871, révolution d’Octobre  en Russie en 1917 et en Chine en 1949), guerres anticoloniales au 19ème siècle en Afrique (Abdel Kader, Béhanzin, etc.), guerre du Rif (Abdel Krim, résistance armée en France et dans les autres pays d’Europe contre l’occupant nazi, luttes de libération nationale (Vietnam, Algérie, Angola, Mozambique, Guinée-Bissau, etc.).

De nos jours, la résistance armée du peuple palestinien, les guerres populaires au Pérou, en Inde, aux Philippines, en Turquie dirigées par les maoïstes,  sont des guerres justes. Ce qui tend à montrer que  dans tous les cas « le pouvoir est au bout du fusil », c’est la loi de la guerre.    

Dans notre société, divisée en classes, il faut unir la classe exploitée et opprimée, la classe ouvrière, et ses alliés naturels des autres couches populaires, de toutes celles ceux qui veulent un changement véritable, où l’homme ne sera plus un loup pour l’homme. Tel est l’objectif des maoïstes.

VIVE LA LUTTE DE LIBERATION DU PEUPLE PALESTINIEN !

TROUPES COLONIALES HORS DE GAZA  ET DE LA PALESTINE !

Partager cet article

Repost 0
Published by drapeau rouge - dans palestine fascistes contradictions

Présentation

  • : Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • Drapeau Rouge, le blog du PC maoïste de France
  • : Le Drapeau Rouge est le journal et le blog du PC maoïste de France. Communiste,révolutionnaire et internationaliste, le PCmF lutte pour une révolution radicale en direction du communisme !
  • Contact

Evènements

Recherche

Publications

Livres

classiques

 

Brochures

http://www.aht.li/2055598/brochures_pcmf.JPG

Affiches

cpc.jpg

nouveaux combattants